Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - La Coupe du Monde des quartiers d'Avignon a permis aux jeunes de se mélanger

samedi 7 juillet 2018 à 23:55 Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse

L'Égypte remporte la Coupe du Monde des quartiers d'Avignon. L'équipe emmenée par des joueurs issus de différents quartiers de la ville est la première gagnante de cette compétition inédite qui a commencé le 17 juin.

 La finale de la Coupe du monde des quartiers se jouait samedi 7 juillet sur le city stade du quartier de la Reine Jeanne.
La finale de la Coupe du monde des quartiers se jouait samedi 7 juillet sur le city stade du quartier de la Reine Jeanne. © Radio France - Adrien Serrirère

Avignon, France

Ce n'est finalement pas un quartier qui a remporté la Coupe du Monde des quartiers d'Avignon mais plusieurs. L'Egypte (chaque équipe portait le nom d'une nation engagée à la Coupe du Monde 2018) est la grande gagnante de cette compétition, équipe qui avait la particularité d'être composée de joueurs issus de différents quartiers d'Avignon et du Pontet.

Une compétition pour se rencontrer

L'objectif de ce tournoi était de rassembler tous les quartiers d'Avignon le temps d'une grande compétition qui a duré trois semaines. Objectif accompli pour Mohamed Bensalah, organisateur de l’événement : «ça a créé du lien entre les enfants, entre les parents et c'était aussi une occasion pour eux de découvrir d'autres territoires d'Avignon et du Pontet».

Les parents aussi ont appris à se connaître. «On voit vraiment tout Avignon», affirme Lydia, une maman de joueur qui a sympathisé «avec des mamans du Pontet» sur les bords du terrain, à force d'encourager leurs champions. 

Rendez-vous dans deux ans ? 

Voir parents et enfants s'amuser a peut-être donné envie aux organisateurs de rééditer l'expérience : «Il faut le renouveler», affirme Karim Belaïdi, éducateur sportif et l'un des instigateurs de l'événement : «Si on peut le faire tous les deux ans, à chaque fois qu'il y a un Euro ou une Coupe du Monde, ça permettrait aux gamins de retrouver ce qui se faisait avant l'arrivée de l'ère internet, c'est à dire des rencontres entre les quartiers»