Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Creuse investit 60.000 euros pour des chèques solidarité tourisme

-
Par , France Bleu Creuse

La Creuse investit dans une opération menée par le Conseil régional : des chèques "solidarité tourisme", à destination des familles qui n'ont pas les moyens de s'offrir des vacances. Au total, la Nouvelle Aquitaine mobilise 7 millions d'euros.

Creuse Tourisme mise sur l'attrait des vacanciers pour les grands espaces et les belles balades.
Creuse Tourisme mise sur l'attrait des vacanciers pour les grands espaces et les belles balades. © Radio France - Lisa Melia

Les Creusois peuvent d'ores et déjà profiter des "chèques solidarité tourisme". C'est une opération de soutien, lancée par le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine, à laquelle la Creuse participe. L'idée est d'aider aussi bien les familles qui ont peu de moyens que les acteurs du tourisme qui ne se sont toujours pas remis de la crise sanitaire.

Un investissement de 7 millions d'euros

Le montant du chéquier dépend de trois variables : l'argent investi par le conseil régional, celui investi par le conseil départemental et celui investi par l'Etat. "En Creuse, le département a décidé de consacrer 50 centimes pour chaque habitant" indique Catherine Defemme, vice-présidente du Conseil départemental, en charge de l'attractivité. "Cela représente une enveloppe de 60.000 euros". La région mobilise près de 3,5 millions d'euros. L'Etat, de son côté, a promis de doubler la mise. Le résultat, ce sont donc sept millions d'euros pour toute la région. Pour les Creusois, ce sont des chéquiers de 100 euros par personne, dans la limite de 400 euros pour une famille. A l'intérieur, il y a plusieurs chèques entre 20 et 50 euros, à utiliser dans des restaurants, des hôtels, pour des transports ou des activités de loisir.

Cela permet d'aider celles et ceux qui n'ont pas les moyens de profiter de leurs congés". Sandrine Derville, vice-présidente en charge du tourisme au Conseil régional

42% des Français renoncent à partir en vacances, pour raison financière. Pour en bénéficier, il faut que le quotient familial, défini par la Caisse d'allocation familiale se situe entre 600 et 900 euros. "Ce sont des familles qui n'ont pas de gros revenus, mais qui sont juste au-dessus des seuils pour toucher les aides déjà existantes" résume Sandrine Derville. 

Une dynamique économique et géographique

Côté tourisme, les chèques sont conçus comme un outil supplémentaire pour soutenir le secteur, l'un des plus durement touchés par la crise sanitaire. L'agence nationale pour les chèques-vacances a d'ailleurs réalisé des études prouvant que pour un euro dépensé via un chèque, les familles dépensent entre 3 et 4 euros supplémentaires. "C'est bon pour toute une zone", affirme Emmanuel Gérard, le directeur de la cité internationale de la tapisserie, à Aubusson. "Nous acceptons ces chèques et la présentation du chéquier permet même d'accéder à un tarif réduit de 5,5 euros au lieu de 8,5. Une fois à Aubusson, les touristes et les visiteurs dépensent aussi en ville. C'est une bonne dynamique".

En revanche, impossible de brider les chèques sur un département ou une zone géographique, regrette Sandrine Derville. "Nous aurions aimé le faire car l'objectif est de promouvoir le tourisme local. Cela dit, nous avons des chiffres encourageants. D'abord, la Nouvelle Aquitaine est la première région qui bénéficie des chèques vacances. Ça nous laisse penser que les néo-aquitains les utiliseront en priorité près de chez eux, et nous pourrons même attirer des vacanciers de régions voisines qui ont lancé des opérations similaires. Deuxième chiffre intéressant : le montant des chéquiers, 400 euros maximum, ne permet pas de partir extrêmement loin. C'est aussi pour cela qu'on a mis des chèques d'un montant entre vingt et trente euros. On peut imaginer qu'un Creusois pourra utiliser un chèque pour aller à la cité internationale de la tapisserie, à Aubusson, puis le lendemain utiliser un autre chèque pour payer son repas en balade au lac de Vassivière, par exemple".

Comment ça marche ?

Les familles creusoises qui rentrent dans les critères de ressources peuvent se connecter, avant le 31 juillet, sur une plateforme développée par le comité régional du tourisme de Nouvelle Aquitaine. Un guide numérique Petit futé sera également proposé aux bénéficiaires pour leur donner des idées de séjours dans la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess