Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - La crypte de la collégiale de Bogny-sur-Meuse n'avait pas vu le jour depuis plus de 50 ans !

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

À la faveur de travaux de consolidation des fondations de la collégiale de Bogny-sur-Meuse et du réaménagement de la place voisine, des fouilles archéologiques ont été menées. La crypte de la collégiale du 10ème siècle a été rouverte pour la première fois en plus de 50 ans.

Le maire de Bogny-sur-Meuse, Erik Pilardeau, devant l'entrée de la crypte de la collégiale Saint-Vivent
Le maire de Bogny-sur-Meuse, Erik Pilardeau, devant l'entrée de la crypte de la collégiale Saint-Vivent © Radio France - Alexandre Blanc

Bogny-sur-Meuse, France

La crypte de la collégiale Saint-Vivent, à Bogny-sur-Meuse, n'avait pas vu le jour depuis les années 60. Un architecte des monuments historiques avait alors visité la salle qui a ensuite été de nouveau condamnée. Noël, Bognysien depuis 75 ans et féru d'histoire locale, n'avait même pas connaissance de son existence. 

Mais sur tout le mois de juillet, une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) ont mené des fouilles. Sur la place voisine de la collégiale, ils ont inspecté une trentaine de sépultures avant le réaménagement du parking. Un cimetière y a en effet existé du 10ème au 18ème siècle. 

La crypte du 10ème siècle pourrait être rouverte au public

Parallèlement, des travaux de consolidation des fondations de la collégiale sont en cours car "le bâtiment, construit sur du limon, bougeait", explique le maire de Bogny-sur-Meuse, Erik Pilardeau. C'est pourquoi la crypte, restée fermée, pendant des décennies a été rouverte. 

La pièce, qui mesure 11 à 15 mètres carrés était reliée à la collégiale par un étroit couloir aujourd'hui muré. Quelques pierres du 10ème siècle semblent subsister mais la construction a été reprise ultérieurement. Dans l'un des murs se trouve une niche

"Elle servait probablement à ranger la châsse-reliquaire de Saint-Vivent, notamment en période de conflits", estime Cédric Broms, archéologue responsable d'opération à l'INRAP de Saint-Martin-sur-le-Pré. Nulle trace en revanche de sépulture ou d'aménagement liturgique laissant penser à lun lieu de culte. 

La crypte de la collégiale de Bogny-sur-Meuse rouverte pour la première fois en plus de 50 ans - Radio France
La crypte de la collégiale de Bogny-sur-Meuse rouverte pour la première fois en plus de 50 ans © Radio France - Alexandre Blanc

Ces hypothèses doivent encore être vérifiées. La municipalité de Bogny-sur-Meuse envisage de lancer une nouvelle campagne de fouilles, dans la crypte. Et pourquoi pas de la rouvrir au public. Quant à la collégiale en elle-même, la façade doit être restaurée, de même que les vitraux lors d'une prochaine phase de travaux.