Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Culture après le Covid-19 : des dégats tout l'été et pour de nombreux mois

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les scènes de la Loire et de la Haute-Loire seront bien vides cet été. La très grande majorité des festivals de musique et de théatre sont annulés. Une vraie catastrophe pour les secteurs culturels des deux départements qui fonctionnent souvent grâce aux affluences estivales.

Le comédien ligérien Fred Radix a vu le développement de son nouveau spectacle interrompu par la crise sanitaire.
Le comédien ligérien Fred Radix a vu le développement de son nouveau spectacle interrompu par la crise sanitaire. © Maxppp - Nicolas Kovarik

Les structures continuent de panser leurs plaies et se projettent avec difficultés vers les prochains mois. Exemple au Théâtre de l’Imprimerie, à Rive-de-Gier. Il a perdu 30 000 euros dans la crise sanitaire, un quart de son budget de fonctionnement, et ne reprendra ses activités au mieux qu’en septembre. Un théâtre qui fonctionne naturellement grâce au travail des intermittents et qui n’est pas certain de pouvoir leur donner autant de travail dans les prochains mois. Une cagnotte Leetchi a d'ailleurs été créée pour soutenir la structure. 

"La machine qui se grippe"

Des professionnels du spectacle à qui on a dit qu’ils auraient plus de temps pour réaliser leurs leurs heures d’intermittence mais c’est encore très obscure pour le directeur du Théâtre de l’imprimerie Roland Comte. "C'est très flou et peu de choses sont lisibles" explique-t-il. "On parle d'une année blanche mais sans plus de détail. nous sommes tous dans l'attente. La majorité des artistes avec qui nous travaillons sont des intermittents, s'ils perdent le statut ça va être compliqué pour eux et pour nous. C'est la machine qui se grippe car cela reste une économie très fragile".

"Coupé dans notre élan"

Fred Radix est comédien, installé à St-Julien-Molin-Molette. Il est toujours en tournée avec « Le siffleur », le spectacle qui l’a révélé au public. Comme d’autres artistes, il a du faire une croix sur des dates cet été et le confinement a interrompu la présentation de son nouveau spectacle, intitulé "La Claque" et sorti en janvier. Il avait 12 dates de rodage prévues pour le vendre aux directeurs de salle mais le confinement a tout interrompu : "on a à peine eu le temps d'en faire 5, à peine le temps de faire naitre ce spectacle qu'il a fallu tout arrêter en catastrophe à la saison prochaine mais ça nous a coupé dans notre élan. Notamment les directeurs de salles qui venaient nous voir sur ces dates là pour donner leur avis sur le spectacle et peut-être le programmer la saison prochaine et qui n'ont pas pu venir. _Ça repousse donc d'une année les programmations_. C'est mon cas mais c'est aussi celui de nombreux spectacles. Nous espérons remonter sur scène au mois de septembre si tout n'est pas annulé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu