Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs
Dossier : Incendie de Notre-Dame

La députée haut-viennoise Marie-Ange Magne, en charge de la loi sur la restauration de Notre-Dame, se veut rassurante

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Les experts en restauration de monuments historiques disent redouter une trop grande précipitation dans la rénovation de Notre-Dame-de-Paris. Pour Marie-Ange Magne, rapporteure du projet de loi, leurs craintes sont exagérées Selon elle, le débat parlementaire permettra d'instaurer des garde-fous.

Notre Dame de Paris 3 jours après l’incendie
Notre Dame de Paris 3 jours après l’incendie © Radio France - Julien Pasqualini

Haute-Vienne, France

Peut-on reconstruire rapidement Notre Dame de Paris, sans faire de bêtise ? C'est un peu la question que posent un millier d'experts du patrimoine, qui ont signé une tribune lundi pour alerter sur la précipitation de l'exécutif. Car Emmanuel Macron dit vouloir effacer les traces de l'incendie du 15 avril en seulement 5 ans ! Pour cela, un projet de loi est à l'étude, qui permet de s'affranchir de certaines normes et contraintes. C'est ce qui inquiète notamment les spécialistes.

"Il faut refermer la boîte à fantasmes... 

Interrogée sur France Bleu Limousin, à 8h15 ce jeudi, la rapporteure du texte de loi se veut rassurante. Pour la députée haut-viennoise Marie-Ange Magne (LREM), le débat qui commence à s'engager dans les commissions des finances et des affaires culturelles, puis dans l'hémicycle, va donner un cadre plus strict au projet de rénovation. "Il faut refermer la boîte à fantasmes", résume-t-elle. 

Choix de la station

France Bleu