Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La dessinatrice de BD Claire Bretécher, auteure des "Frustrés" et d'"Agrippine", est morte à 79 ans

-
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan

La dessinatrice de BD Claire Bretécher, auteure notamment des "Frustrés" et d'"Agrippine" est décédée lundi à l'âge de 79 ans, a annoncé son éditeur ce mardi.

La dessinatrice de BD Claire Bretécher en 1987
La dessinatrice de BD Claire Bretécher en 1987 © AFP - Georges BENDRIHEM

La dessinatrice de BD nantaise Claire Bretécher, auteure notamment des "Frustrés" et d'"Agrippine" est morte lundi. "C'est avec une profonde tristesse que les éditions Dargaud annoncent le décès de Claire Bretécher, le 10 février 2020, à l'âge de 79 ans" a indiqué son éditeur dans un communiqué. Elle avait reçu le grand prix spécial du festival d'Angoulême en 1982.

Une pionnière et une "visionnaire"

Née à Nantes le 17 avril 1940, Claire Bretécher avait publié ses premières planches dans les magazines Tintin, Spirou, puis Pilote pour lequel elle avait créé en 1969 le personnage de Cellulite, une princesse aux grands pieds et au nez carré flanqué d'un père libidineux. Seule femme dans le milieu alors très masculin de la BD, elle avait ensuite fondé "L'Echo des Savanes" (1972) avec Marcel Gotlib et Nikita Mandryka avant de rejoindre Le Nouvel Observateur.

"Bretécher est encore mon idole et le sera pour toujours", a réagi ce mardi sur franceinfo Catherine Meurisse, dessinatrice et membre de l'Académie des beaux-arts. "Elle était visionnaire (...) féministe sans être militante. C'est ça qui me plaisait chez elle", a-t-elle ajouté. "Son travail (...) a parlé à beaucoup de féministes, et beaucoup de femmes et beaucoup d'autrices".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess