Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La discothèque La Mine vendue aux enchères à Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

C'était un lieu culte de la nuit stéphanoise, la discothèque La Mine, en perte de vitesse ces dernières années, a été vendue aux enchères ce mercredi après-midi. C'est un groupe de trentenaires stéphanois qui ont sorti le chéquier. Ils comptent transformer le lieu en un club rock.

La Mine était l'une des plus anciennes boites de nuit stéphanoises.
La Mine était l'une des plus anciennes boites de nuit stéphanoises. © Radio France - Maxime Bacquié

Si la première vente aux enchères le mois dernier avait été un échec, cette fois, la discothèque La Mine, une des plus anciennes de Saint-Étienne, a trouvé preneurs. Fin janvier, aucune offre n'avait atteint le prix plancher de 65 000 euros. Ce mercredi après-midi, la mise à prix est fixé à 40 000 euros et une trentaines de personnes sont là, dans le sous-sol de la boite de nuit. Certains observent, d'autres lèvent la main quand le commissaire priseur lance les enchères vers 14h30.

"On veut en faire un club rock"

Finalement, c'est un groupe de plusieurs amis stéphanois qui propose l'enchère la plus élevée, à 60 000 euros. Les acquéreurs sont tous dans le milieu de la nuit stéphanoise et ils comptent donner un nouveau souffle au lieu. "On a un beau projet pour le faire revivre. On veut en faire un club rock, avec des concerts mais aussi un lieu de vie pour les associations, qu'elles puissent organiser des soirées en centre-ville," explique Julien, un des nouveaux propriétaires. Pour le nom, il faudra attendre encore un peu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess