Culture – Loisirs

La fanfare des Gueules Sèches fête ses 95 ans !

Par Thomas Larabi, France Bleu Limousin vendredi 13 octobre 2017 à 18:44

Les costumes sont toujours les mêmes : jaquettes bleus aux bordures dorées et chapeaux claques à plumets
Les costumes sont toujours les mêmes : jaquettes bleus aux bordures dorées et chapeaux claques à plumets - Thomas Larabi

La légendaire fanfare, crée en 1922 pour animer le carnaval de Limoges, fête son 95ème anniversaire ce soir. Elle élargit toujours plus son répertoire, avec au programme du cabaret, accompagnée de la compagnie "Revue Prestige". Et cette troupe de joyeux lurons n'est pas près de disparaître.

Les Gueules Sèches fêtent ce samedi soir, en cabaret, leurs 95 ans. Les 400 places se sont vendues comme des petits pains, et la soirée affiche complet. Rien d'étonnant pour cette compagnie, qui tourne aux quatre coins de l'Europe (Hongrie, Allemagne), tout en continuant d'animer les carnavals de la ville de Limoges.

"Une ambiance festive et familiale", c'est avant tout cela qui retient Patrick Buffier, vice-président et préposé à la grosse caisse depuis 17 ans. Il a toujours rêvé de faire partie des Gueules Sèches, depuis son plus jeune âge, dans les années 60, lorsqu'il allait voir le carnaval avec son père. Aujourd'hui il s'occupe également des costumes, les mêmes qu'aux origines de la troupe : jaquettes bleus aux bordures dorées, chapeaux claques avec plumets, et pompons rouges sur le cœur.

Une manière de faire perdurer la tradition, tout en se modernisant par ailleurs : "Avant on jouait essentiellement des marches et des valses. Aujourd'hui on joue du jazz, du rock, on se diversifie pour faire plaisir à tout le monde" continue Patrick Buffier.

En plus des défilés, les Gueules Sèches se produisent désormais dans de véritables salles de concert - Aucun(e)
En plus des défilés, les Gueules Sèches se produisent désormais dans de véritables salles de concert - Les Gueules Sèches

Pour la relève de cette vieille dame bientôt centenaire, tout est déjà prévu : l'école de musique, que la compagnie a crée en 1991, lui fournit régulièrement de nouveaux musiciens. Et "depuis les années 70, on a célébré 8 mariages entre musiciens et musiciennes des Gueules Sèches" s'amuse le Président-Trompettiste, Jérôme Rivals. Même à 95 ans, la fanfare des Gueules Sèches n'est pas prête de se défiler.

NB : Le nom "Gueules Sèches" a été choisi en hommage aux Gueules Cassées, les grands blessés de la première guerre mondiale. Pour éviter toute confusion, et rappeler qu'ils jouent la plupart du temps à jeun, les fondateurs ont fait leur une devise de la chevalerie britannique : "Honni soit qui mal y pense".