Infos

La Fédération de la course camarguaise dépose le bilan

Par Jérôme Plaidi et Lauriane Delanoë, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 6 janvier 2016 à 7:51

© Maxppp

Le comité directeur de la fédération de la course camarguaise, réuni mardi soir, a décidé de déclarer la cessation de paiements, après des années de crise financière. Certaines courses sont menacées.

Le couperet est tombé mardi soir : la fédération française de la course camarguaise dépose le bilan ! La déclaration de cessation de paiements sera faite auprès du tribunal de grande instance de Nîmes dans les prochains jours. Les dettes s'élèvent à plus de 130 000 euros, après des années de mauvaise gestion.

Le comité directeur, qui a pris la décision, demande l'accompagnement des services du ministère de la Jeunesse et des Sports. Car sans agrément ministériel, de nombreuses courses pourraient être annulées dès cette saison. Les organisateurs de courses camarguaises devraient payer l'Urssaf, ce qui est impossible pour nombre de clubs taurins au petit budget. Et sans la fédération, les raseteurs devraient payer une assurance privée trop chère pour la plupart d'entre eux.

"Il faut espérer que le ministère maintienne cet agrément, pour que la course camarguaise puisse continuer à vivre dans notre région." (Vincent Ribera, directeur des arènes du Grau du Roi)

Vincent Ribera, directeur des Arènes du Grau du Roi

Les professionnels envisagent des actions

C'est donc toute la saison des courses camarguaises qui est menacée, et avec elle l'économie de la Camargue. Manadiers, raseteurs et clubs taurins s'alarmaient depuis plusieurs semaines. Ils s'étaient réunis à plus de 300 lundi soir, pour réclamer de nouvelles élections à la tête de la Fédération.

Demande entendue : les membres du comité directeur disent qu'ils vont démissionner. Il n'en reste que douze sur 35, les autres ayant déjà jeté l'éponge en décembre. La nouvelle équipe devrait être élue dans les prochaines semaines à la tête de la fédération, avec pour mission d'assainir les comptes et sauver ce pan du patrimoine culturel de notre région.

Le président des manadiers, Jacques Mailhan voudrait l'intervention d'un médiateur. Il dénonce l'attitude irresponsable du comité directeur ces derniers mois et n'exclut pas des actions.

Le communiqué de la FFCC à l'issue du Comité Directeur du mardi 5 janvier 2016. - Aucun(e)
Le communiqué de la FFCC à l'issue du Comité Directeur du mardi 5 janvier 2016. - Capture d'écran du site de la Fédération

Partager sur :