Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La file d'attente pour la saison culturelle à Chambéry "On a besoin un besoin vital de spectacle vivant !"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Succès réconfortant pour l'ouverture de la billetterie de l'espace culturel Malraux à Chambéry. 300 spectateurs en quelques heures ! Le jour où Roselyne Bachelot annonce vouloir des salles pleines, avec masque obligatoire.

Malgré la COVID, les fidèles sont venus, masqués !
Malgré la COVID, les fidèles sont venus, masqués ! © Radio France - Christophe Van Veen

Edouard Baer, Alex Lutz, l'Orchestre National de France, Georges Dandin de Molière... L'espace culturel Malraux (Scène Nationale Chambéry Savoie) reprend les 25 spectacles annulés par le confinement et ajoute la programmation déjà prévue pour 2020/2021. D'où un programme foisonnant, alléchant. Suffisant pour vaincre la peur du Covid-19 ? Question cruciale.  

La directrice de Malraux, Marie-Pia Bureau, ne cache pas son soulagement : "J'ai eu peur toute la nuit. Et s'il n'y avait personne ? Ah oui, je suis soulagée ! C'est pour nous un énorme encouragement. Les spectateurs sont venus. Il y a eu la file d'attente. Le besoin vital de culture."

Ce jeudi, en quelques heures, 300 personnes ont pris d'assaut la billetterie de l'espace culturel Malraux, au Carré Curial, à Chambéry. 300, sur les 7.600 abonnés de l'an dernier. Il y a encore un énorme travail à effectuer, reconnaît Marie-Pia Bureau. La moitié des billets était disponible. On est dans l'attente de la confirmation des annonces de Roselyne Bachelot, à savoir la jauge complète avec masque obligatoire. 

L'abandon d'un fauteuil sur deux... Marie-Pia Bureau y voit un signal positif fort pour le monde de la culture : "C'est l'annonce qu'on attendait tous. Car sinon les spectacles ne sont plus viables.  Il reste à la faire valider. On a bien vu chez les premiers abonnés que le masque ne les effrayait pas. " 

Les spectateurs sont prêts à appliquer les règles sanitaires

"La culture, c'est continuer à vivre à peu près normalement"

La peur du Covid 19 n'a pas dissuadé les fidèles, présents, patients dans la file d'attente, avec des masques.  Georges, 73 ans et quasiment autant d'années de fidélité à la vie culturelle sur Chambéry, n'aurait raté pour rien au monde ce rendez-vous annuel. "La saison culturelle à vivre en famille avec les petits-enfants, c'est essentiel. Je veux mes spectacles ! On est prêts à porter le masque comme dans le TGV, comme dans la rue, comme dans l'escalier, comme dans les supermarchés. On verra bien si Roselyne Bachelot a eu raison ou non en fonction de l'évolution de l'épidémie. "

Georges 73 ans fidèle passionné par la vie culturelle de Chambéry
Georges 73 ans fidèle passionné par la vie culturelle de Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Michèle, 25 ans d'abonnement, fait confiance aux gens raisonnables. "On peut cohabiter sans avoir peur. Sinon, on ne fait plus rien, on reste chez soi devant sa télé. Et vraiment, ce n'est pas l'idéal." Michel est au diapason : "La seule réponse est "On vient ou on vient pas ? On prend le risque ou on ne le prend pas ?" Venir au spectacle, c'est aussi lutter la peur qui est entretenue." 

Tous les abonnés que nous avons croisés étaient prêts aux annulations éventuelles, ainsi qu'aux nouvelles conditions sanitaires. Il y a chez eux une foi dans ces spectacles vivants qui nourrissent l'âme et l'esprit. Ce que résume Jacqueline : "Je fais confiance à Malraux pour mettre les conditions qu'il faudra. On a trop besoin de voir des spectacles. Le besoin d'évasion. Changer d'horizon. Continuer à vivre à peu près normalement." Les réservations sont loin d'être complètes. Elles se poursuivent au guichet et sur internet. 

  • Savoie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess