Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Foire aux Livres de Belfort ferme ses portes et dresse un très mauvais bilan

jeudi 1 novembre 2018 à 10:21 Par Lucas Valdenaire et Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Après un mois de ventes, elle range ses cartons de livres ce jeudi 1er novembre. La plus grande foire aux livres de l'Est de la France a connu l'une de ses pires éditions. La fréquentation est en forte baisse.

Pierre Nétange, le créateur de la Foire aux Livres, se dit "très, très déçu."
Pierre Nétange, le créateur de la Foire aux Livres, se dit "très, très déçu." © Radio France - Manon Klein

Belfort, France

La 45ème édition de la Foire aux Livres du Grand Est, qui a débuté il y a un mois à l'Atria de Belfort, prend fin ce jeudi 1er novembre. Le bilan ? Il n'est pas bon. Les organisateurs tablent sur 3.000 personnes en moins par rapport à l'année dernière. Pierre Nétange, le créateur de la foire, se dit extrêmement attristé :

"Je suis très très déçu, en raison du travail accompli. Déçu également parce que c'était notre 45ème anniversaire".

Le vice-président de l'association Livre 90 avance plusieurs pistes pour expliquer cette fréquentation en berne : 

  1. La météo : il a fait très beau, ce qui a pu décourager certains visiteurs,
  2. La conjoncture économique : le pouvoir d'achat des Français est en baisse,
  3. La concurrence du numérique et des réseaux sociaux.

"Nous devons revoir complètement notre système en ayant des animations qui ne seraient pas possibles sur les réseaux sociaux," reconnaît Pierre Nétange.

Pour tenter de doper les ventes, les organisateurs ont même accordé une remise de 20% pour la dernière semaine. C'est encore le cas, ce jeudi 1er novembre.

"Personnellement, j'ai fait nettement moins de ventes, déplore l'écrivaine belfortaine Josiane Avenir, qui participe à la foire depuis 2012. J'ai vendu huit livres cette année contre 28 l'an dernier."

"On a moins de monde et surtout des gens qui ne s'arrêtent guère vers les auteurs. Ce n'est plus du tout la même ambiance."

D'autres auteurs préfèrent rester optimistes à l'image de Claude : "Cela vaut toujours le coup de venir. Vous ne savez pas sur quelle pépite vous allez tomber."

Cette année, près de 280 000 livres étaient mis en vente. Sans oublier les espaces dédiées à la littérature jeunesse et aux bandes dessinées.