Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Fabriquée dans le Loiret, la guitare Ligérie sort du bois

vendredi 10 février 2017 à 6:00 Par Guillaume Drechsler, France Bleu Orléans et France Bleu

Aurons-nous bientôt des guitares Ligérie à la fête de la musique? Clément Guétou et Sylvère Boulay ont lancé l'été dernier leur marque de guitares électriques. Designers de formation, ils fabriquent eux-mêmes les Ligérie sur l'agglomération orléanaise.

Clément Guétou a crée avec son ami Sylvère Boulay la marque "Ligérie guitares" à l'été 2016.
Clément Guétou a crée avec son ami Sylvère Boulay la marque "Ligérie guitares" à l'été 2016. © Radio France - Guillaume Drechsler

La Chapelle-Saint-Mesmin, France

Des guitares de couleur bois, blanche, rouge, noir. Il y en a pour tous les goûts chez Ligérie, une marque de guitares électriques basée à La Chapelle Saint-Mesmin, dans la banlieue d'Orléans. Lancée l'été dernier par Clément Guétou et Sylvère Boulay, deux designers de formation, la marque se développe progressivement.

Chez Ligérie, Clément Guétou s'occupe plutôt de la fabrication. C'est un véritable luthier, un artisan fabriquant des instruments de musique à cordes pincées ou frottées munis d'un manche. Une définition collant parfaitement à l'activité de Clément Guétou dans son petit local de La Chapelle Saint-Mesmin et à l'image artisanale de son entreprise.

Je dessinais des guitares tout le temps, j'y pensais jour et nuit. Quand j'avais un modèle en tête, il fallait que je le dessine. - Clément Guétou

"Ligérie, c'est une marque de guitares et de basses électriques 100% fabriquées en France utilisant le plus possible de matériaux français ou européens" explique le luthier de 33 ans. "Je l'ai crée avec mon ami Sylvère Boulay, designer lui aussi, avec qui j'ai fait mes études. Pour l'instant, je gère seul l'atelier car il a encore un emploi à côté. C'est un projet de longue date. Je suis venu dans la région pour le monter ce projet avec lui suite à mon licenciement."

Car avant de devenir luthier, Clément Guétou était designer... de poêles à bois et de cheminées. "Quand on devient designer, on ne nous forme pas à un type d'objet à inventer et à dessiner, explique-t-il. Au départ, j'étais plus orienté vers l'automobile mais petit à petit, ça a été les guitares. C'est une passion dévorante. Je dessinais des guitares tout le temps, j'y pensais jour et nuit. Quand j'avais un modèle en tête, il fallait que je le dessine."

Chez Ligérie, Clément Guétou travaille le bois. Quant à Sylvère Boulay, il s'occupe plus de l'ajustement personnalisé de la guitare. - Radio France
Chez Ligérie, Clément Guétou travaille le bois. Quant à Sylvère Boulay, il s'occupe plus de l'ajustement personnalisé de la guitare. © Radio France - Guillaume Drechsler

Cette passion pour les guitares et les basses électriques, il la tient de son père, paysan dans l'Auvergne. Et puis en 2002, sur une brocante, Clément achète une vieille guitare électrique. De nature bricoleur, il commence à la démonter pour en explorer les détails. Il se renseigne sur les forums internet, dans les livres, et se tourne alors vers son père. Ce dernier possède des machines et des stocks de bois. Clément fabrique sa première guitare avec son père. La passion s'empare et son envie d'obtenir un son singulier le guide dans ses créations.

"Le fait d'utiliser des bois locaux n'est pas courant dans la fabrication de guitares en série" précise Clément Guétou, au milieu des planches à bois de son atelier. "Pour arriver à avoir un prix intéressant, on fabrique nos instruments en petite série. On a optimisé les moyens de fabrication donc ça nous permet d'avoir un prix compétitif à hauteur de la concurrence américaine, largement plus connue que nous.

Utiliser certains bois apporte une patte sonore qu'on n'a pas chez les autres - Clément Guétou

Mais pas question de se mesurer aux grandes marques comme Gibson et autres Thomann. "On essaie de se démarquer sur le design, ajoute-t-il. Entre l'esthétique et les matériaux, on arrive à avoir une personnalité différente sur chaque instrument. Comme le bois est la source du son sur un instrument, utiliser certains bois apporte une patte sonore qu'on n'a pas chez les autres. On veut que le client soit satisfait et qu'il s'y retrouve avec un son personnalisé."

Pour acheter une Ligérie, il faut compter au minimum 950 €uro pour les premiers prix. Il est aussi possible de personnaliser sa guitare jusque dans le moindre détail. Les prix peuvent alors monter jusqu'à 1500 €uro, voire plus. Chez Ligérie, on mise sur la qualité et l'artisanat. Clément et Sylvère n'en sont qu'à leurs débuts. Ils réparent quelques guitares pour lancer leur activité. Trois commandes sont actuellement en cours et le retour sur investissement devrait arriver dans les prochains mois. Sur la métropole orléanaise, ils ne sont que trois luthiers, dont Clément Guétou.

Reportage: La guitare Ligérie sort du bois