Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Première mondiale ce week-end : la Halle d'Albertville transformée en snowpark géant

jeudi 15 novembre 2018 à 3:37 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Une première mondiale de vendredi à dimanche à la Halle Olympique d'Albertvile : le White Festival. Le top des skieurs et snowboarders freestyle est réuni pour la première fois en salle.

La piste aux étoiles
La piste aux étoiles © Radio France - Christophe Van Veen

Albertville, France

La Halle Olympique d'Albertville mute en Snowpark géant, de vendredi à dimanche à l'occasion du premier White Festival, avec les meilleurs skieurs et snowboarders freestyle du monde. Ils seront 28 avec en tête d'affiche Marie Martinod, la double championne Olympique de La Plagne, marraine hyper-charismatique, "retraitée" des compétitions mais qui donnera de sa personne.

Une fois, la piste achevée - Aucun(e)
Une fois, la piste achevée - White Festival

Première mondiale

La Halle et la communauté d'agglomération Arlysère produisent pour la première fois un événement et elles ont frappé fort. On attend 5.000 spectateurs par jour, avec des concerts pour animer le tout. 

Olivier Joly, le directeur de la Halle, promet un spectacle époustouflant avec un plateau extraordinaire qui va débouler sur les pistes à 80 km/h grâce à des treuils électriques. Du jamais vu. "Un show à l'américaine, avec du son, des lumières."

Dans la salle, une cinquantaine de personnes s'activent - ils seront une centaine sur le pont le jour J - sous la baguette de Rafael Regazzoni de l'agence Bug en charge de l'organisation. "Tout a été imaginé par des ingénieurs. Ça paraît fou, mais les vitesses ne sont pas excessives. Le pari, c'est de partir d'une surface plane. " 

Une structure impressionnante

Au pied de la structure, on a le vertige. 5,50 mètres de haut, 20 mètres de large. La piste d'envol est impressionnante. Elle s'inspire de ce qui est fait pour les compétitions de moto-cross indoor. L'essentiel de la structure est métallique et en bois. La neige est ainsi limitée à une épaisseur de 30 centimètres. 

La pente est raide  - Radio France
La pente est raide © Radio France - Christophe Van Veen

De la neige artificielle mais un événement éco-responsable

La neige est arrivée ce mercredi. 500 mètres cubes de neige artificielle produite par de l'eau et de l'azote. Spectacle étonnant que de voir un canon à neige et des shapers préparant la piste dans une salle polyvalente.

Piste en préparation - Radio France
Piste en préparation © Radio France - Christophe Van Veen

"On est d'ici. On veut créer un bébé qui ne soit pas négatif pour le futur" - Rafael Regazzoni

Ceux qui sont pris de malaise devant les skieurs de Dubaï vont sans doute tiquer en voyant éclore un snowpark dans une salle polyvalente. Rafael Regazzoni assume. "On produit juste ce qu'il faut de neige. Pour les quantités d'eau, c'est moins qu'une piscine municipale. Les camions qui nous livrent l'azote viennent de Rhône-Alpes, comme nos fournisseurs qui signent une charte éco-responsable. On choisit des partenaires locaux. On ne va pas nier qu'on utilise de la neige artificielle mais on ne veut pas que notre bébé soit un mauvais bébé pour le futur. On veut qu'il grandisse bien." 

Le White Festival est vraiment né en Tarentaise, avec des gens de la vallée et il n'est pas question de faire n'importe quoi et de ne pas tenir compte de l'évolution climatique de la montagne, jurent en substance les organisateurs. 

Un organisme d'état va d'ailleurs calculer l'empreinte carbone du White Festival et les organisateurs paieront au profit de projets favorables à la planète. 

Du ski, des concerts et des essais gratuits

Début du festival vendredi à 14 heures. Les qualifications commencent à 16 heures avec des concerts jusqu'à une heure du matin. Vendredi et samedi, les pros vont rivaliser de figures extraordinaires. Dimanche, l'entrée sera gratuite pour tous et les amateurs pourront tester le snowpark en présence des champions et de moniteurs de l'ESF (école du ski française). Tous les renseignements sont à retrouver sur le site du festival.