Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Haute-Vienne investit 1,5 million d'euros pour lancer son propre plan de relance à la culture

-
Par , France Bleu Limousin

Le département de la Haute-Vienne renforce son soutien à la culture en lançant son propre plan de relance à ce secteur. Il va consacrer 1,5 million d'euros à des mesures de soutien aux théâtres, festivals, compagnies de théâtre et de cirque, mais aussi cinémas et librairies indépendantes.

La compagnie les "Singuliers Associés" multiplie les répétition à Limoges, en attendant de savoir quand elle pourra rejouer son spectacle devant un public.
La compagnie les "Singuliers Associés" multiplie les répétition à Limoges, en attendant de savoir quand elle pourra rejouer son spectacle devant un public. © Radio France - Nathalie Col

En 2021, les dépenses de la Haute-Vienne pour la culture vont augmenter de 75%. Le département annonce en effet le lancement de son propre plan de soutien à la culture, doté de 1,5 million d'euros, en plus des 2 millions d'euros déjà prévus pour le secteur. Malgré les incertitudes liées à la crise sanitaire, le rendez-vous "La Culture au Grand jour" et le festival "Au bout du conte" sont par ailleurs maintenus pour le printemps.

Des aides tous azimuts

Avec ce plan de soutien, le département veut financer "des mesures d'urgence concrètes" pour tous les acteurs culturels durement touchés par la crise sanitaire. 30.000 euros seront ainsi répartis entre huit cinémas haut-viennois. Ça concerne le cinéma d'Art et Essai le Lido à Limoges et d'autres écrans situés en zones plus rurales comme Le Colisée à Châteauneuf-la-Forêt, Le Cinéma au Dorat ou encore Jean Gabin à Eymoutiers. 

50.000 euros seront également alloués à des théâtres, centres culturels, festivals, compagnies de théâtre ou de cirque. Le département a choisi dans ce cadre là "des structures et programmateurs culturels employeurs reconnus pour la qualité de leur programmation leur attractivité et leur capacité à irriguer le territoire."  Une aide de 20.000 euros est par ailleurs prévue pour soutenir les librairies indépendantes.

Une salle de spectacle convertie en lieu de résidence pour artistes

A défaut de pouvoir accueillir des représentations, la salle de spectacles de l'espace Jules Noriac, qui appartient au département, s'est convertie en lieu de résidence pour les artistes. Elle accueille en ce moment la Compagnie les "Singuliers Associés" qui auraient du s'y produire dans quelques jours. La compagnie en profite donc pour répéter et peaufiner une énième adaptation de son dernier spectacle, sans toutefois savoir quand elle pourra enfin le jouer.

Pour le chanteur et musicien Mangane, c'est mieux que rien, mais il manque toujours le public. "On répète, on répète, mais on ne peut pas se projeter. C'est assez _frustrant car on a envie de montrer notre travail, de le partager avec le public et aussi de pouvoir en vivre_. Ce n'est pas le cas." 

Une soixantaine de compagnies inquiètes pour leur survie en Limousin

Philippe Demoulin, le metteur en scène des "Singuliers Associés" explique lui aussi qu'il apprécie à sa juste valeur le geste du département, mais il appelle aussi à une réflexion à plus long terme pour sauver le monde de la culture. Il rappelle qu'il y a une soixantaine de compagnie en Limousin et qu'elles sont toutes confrontées à des difficultés. Il plaide donc pour une multiplication des zones de diffusion, lorsque la crise sera passée. 

"Il faut redonner des moyens [pour organiser des spectacles dans] des petits lieux, dans des villages, des salles communales, des MJC... chez l'habitant même. Et aussi dans les écoles et les bibliothèques" insiste Philippe Demoulin. Pour lui, il est donc important de saluer l'effort de la Haute-Vienne, qui se donne les moyens de "faire front pendant la crise, mais ça doit continuer après."

Une proposition temporaire pour le théâtre Expression 7

En marge de son plan de soutien à la culture, le département de la Haute-Vienne vient par aillerurs de proposer une solution de repli temporaire au théâtre Expression 7, à Limoges. Cette structure risque de disparaître car elle est contrainte de déménager, en raison d'un projet immobilier de l'Office HLM Limoges Habitat.

Le département pourrait lui proposer de se servir de l'Espace Jules Noriac ou réfléchir à d'autres solutions, même si elles ne seront que transitoires prévient Fabrice Escure, le vice-président chargé de la Culture au conseil départemental. Les discussions sont en cours. Une manifestation de soutien est également organisée ce samedi matin devant le théâtre Expression 7. Les 58 compagnies du Limousin ont également signé une tribune pour sa sauvegarde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess