Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La librairie Gibier de Pithiviers s'est bien adaptée au confinement

-
Par , France Bleu Orléans

Parmi les petits commerces qui pourraient rouvrir d'ici la fin de la semaine, il y a les librairies. Elles sont fermées avec le confinement mais leur activité continue. C'est le cas de la Librairie Gibier à Pithiviers, grâce à son site internet, elle vend et pas seulement dans le Loiret.

La librairie Gibier à Pithiviers et ses 250 m2 de surface
La librairie Gibier à Pithiviers et ses 250 m2 de surface - Lydie Lahaix

Fermés depuis le 30 octobre à cause de la crise épidémique de coronavirus, les commerces de proximité pourraient rouvrir d'ici quelques jours. Emmanuel Macron doit annoncer, ce mardi soir, des mesures d'allègement du confinement. Les librairies indépendantes devraient être concernées.

Ouverte il y a 190 ans

A Pithiviers, la librairie Gibier est une institution. Installée depuis 1830, sur la place du Martroi, elle emploie 6 salariées aujourd'hui qui sont toutes au travail car l'activité a continué durant le confinement. La librairie a repensé son mode de fonctionnement. 

A son arrivée il y a deux ans, l'actuelle directrice Fabienne Boidot-Forget a créé un site internet puis une page Facebook, "tout cela nous a permis de développer la vente en ligne , je n'ai rien contre, si je n'avais pas ce site aujourd'hui vu la situation, j'aurais mis la clé sous la porte" dit-elle. 

Les livres sont récupérés chaque jour par les clients à l'entrée de la librairie
Les livres sont récupérés chaque jour par les clients à l'entrée de la librairie - Lydie Lahaix

Les clients ont pris l'habitude, ils commandent en ligne et viennent récupérer leurs livres à la porte du magasin, le "click and collect" fonctionne bien. Ils peuvent aussi recevoir leurs livres directement chez eux, la librairie assure des livraisons dans un rayon de 30 kms. Et puis elle expédie (frais de port à 1€) "aussi bien à Méréville (Essonne), à Audeville (Loiret) qu'en Corse. On envoie des colis un peu partout en France, entre 20 et 30 par jour " s'étonne presque Fabienne Boidot-Forget. 

"C'est un moyen pour nous de continuer de travailler, de maintenir le lien avec les clients et puis c'est très agréable d'être concurrentiel de grandes plateformes . Nous sommes librairiegibier.com et c'est le plus important, que la librairie continue de tourner, même virtuellement". 

Le click and collect mis en place à l'entrée de la librairie
Le click and collect mis en place à l'entrée de la librairie - Lydie Lahaix

Effectivement grâce à son site internet, la librairie maintient son activité à un bon niveau la période de novembre-décembre représente d'ordinaire près de 40% du chiffre d'affaire annuel. "Ce second confinement nous montre que l'on peut travailler d'une autre façon, même si le coeur du métier c'est quand même que les gens viennent acheter leurs livres en librairies. La librairie indépendante, c'est cela qu'il faut défendre ".

Oui ma librairie est essentielle, oui la culture est essentielle

Le débat sur l'utilité du livre, bien ou non essentiel, Fabienne Boidot-Forget le comprend mais pour elle, il ne faut pas faire de différence entre les petits commerces car ils sont tous important dans le maintien de l'activité des centres-villes.

Soutenir le commerce de proximité

"Pourquoi est-ce que moi je suis ouverte alors que mon voisin qui vend des chaussures ou des cosmétiques ou même mon voisin restaurateur, ne peut pas l'être ? Le livre est essentiel, évidemment je ne vais pas vous dire le contraire , mais il n'est pas plus essentiel qu'une paire de chaussons pour une dame âgée ou des chaussures à acheter pour un enfant dont les pieds vont grandir. Tous les commerces sont essentiels dans un centre-ville".

Fabienne Boidot-Forget, directrice de la librairie Gibier de Pithiviers
Fabienne Boidot-Forget, directrice de la librairie Gibier de Pithiviers - Lydie Lahaix

Questions sur le futur protocole sanitaire

Fabienne Boidot-Forget a hâte de rouvrir et de retrouver ses clients lecteurs. Mais elle appréhende aussi de devoir faire la police, pour faire respecter le protocole sanitaire imposé.

"Je pensais recruter quelqu'un pour faire les paquets cadeaux, maintenant je me dis est-ce que ce n'est pas d'un vigile dont je vais avoir besoin ? C'est toujours compliqué d'interdire à un client de rentrer , mais il va falloir comptabiliser. Avec notre superficie, on pourra avoir 25 clients en même temps , mais à cette période de l'année, ce n'est pas beaucoup" reconnait Fabienne Boidot-Forget, qui admet en souriant, que cette nouvelle organisation à mettre sur pied, lui créé actuellement quelques petites insomnies... 

La librairie installée sur la place du Martroi existe depuis 1830
La librairie installée sur la place du Martroi existe depuis 1830 - Lydie Lahaix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess