Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La librairie internationale V.O. survivra-t-elle au départ à la retraite de sa patronne ?

vendredi 21 décembre 2018 à 3:36 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

A Lille, la fondatrice et patronne de la librairie V.O. a reçu, ce jeudi soir, l'insigne de Chevalier de l'ordre des arts et des lettres. Môn Jugie, 66 ans, a créé cette librairie internationale en 2002. Elle prend sa retraite, et n'a, à ce jour, pas trouvé de repreneur.

Môn Jugie, fondatrice de la librairie V.O. à Lille, prend sa retraite, à 66 ans. Elle n'a toujours pas trouvé de repreneur.
Môn Jugie, fondatrice de la librairie V.O. à Lille, prend sa retraite, à 66 ans. Elle n'a toujours pas trouvé de repreneur. © Radio France - Cécile Bidault

Lille, France

C'est une librairie unique en son genre, à Lille : depuis une quinzaine d'années, depuis 2002, la librairie V.O., comme version originale, propose des livres étrangers. Pas moins de huit langues sont référencées dans ses rayons, Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Russe, Japonais, Portugais. Et même le Picard, en plus de ces huit langues !

Sa patronne et fondatrice, Môn Jugie, Française d'origines vietnamienne et italienne, a reçu ce jeudi soir, des mains de la maire de la ville, Martine Aubry, l'insigne de Chevalier de l'ordre des arts et des lettres.

Départ à la retraite... et liquidation ?

Un moment d'autant plus émouvant et solennel qu'elle va bientôt arrêter son activité. A 66 ans, elle prend sa retraite, et malheureusement pour l'instant, elle n'a pas trouvé de repreneur

Je crois au Père Noël

"Je me suis donné jusqu'au 31 décembre", explique Môn Jugie, "je suis restée une très petite fille, je crois au Père Noël, je pense que tout peut arriver. Mais si personne ne se manifeste par quelque chose de concret, au moins une promesse d'achat, avant le 31, en janvier, je ferai certainement une liquidation".

ECOUTEZ : Môn Jugie, fondatrice de la librairie V.O. de Lille

Un endroit unique

Un groupe de Franco-italiens, clients de la librairie, s'est montré intéressé, mais Môn Jugie n'a pas reçu d'offre pour le moment. Ses clients sont tristes de voir cette page se tourner. Agnès André fréquente les lieux depuis presque 15 ans : "c'est un endroit unique, il y a une atmosphère chaleureuse, une ouverture d'esprit des gens qui l'animent, et des gens qui viennent y acheter les livres, qui est incomparable".

Ici, c'est comme une famille : quand la librairie a déménagé il y a quatre ans, une quarantaine de clients ont fait la chaîne pour transférer les livres. 150 événements sont organisés chaque année : rencontres avec des écrivains étrangers, lectures, concerts, ateliers...

ECOUTEZ : reportage à la librairie V.O. de Lille

A chaque client qui passe, la libraire dit au-revoir, et passe le message : "si les Lillois ont envie de garder cette librairie, il faut qu'ils fassent un signe très rapide. Ce qui est dommage, c'est qu'après, tout le monde dira 'encore une librairie qui ferme, quel dommage !'"