Culture – Loisirs

La locomotive du film La 7e Compagnie à Périgueux ce samedi

Par Fiona Moghaddam, France Bleu Périgord et France Bleu vendredi 18 septembre 2015 à 18:52

Cette locomotive date de 1919
Cette locomotive date de 1919 - Technicentre Périgueux

C'est l'invité d'exception du technicentre de la SNCF à Périgueux pour ces journées du patrimoine, une locomotive du siècle dernier est exposée toute la journée de samedi

Elle arrive tout droit de Limoges, tractée sur les rails pour être exposée aux ateliers de Périgueux. Un véritable témoignage de l'histoire. Les bénévoles de l'association Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord ont mis 15 ans à la remettre en fonction. 

Acquise par le gouvernement français à la fin de la Première Guerre mondiale pour transporter des armes lourdes. Celle-ci date de 1919 très précisément, elle a fonctionné jusqu'à la fin de la vapeur sur la ligne Paris-Lyon-Marseille à l'époque. Avec celle-ci, un seul autre modèle est encore en service, elle circule sur une voie privée. Deux autres sont en rénovation. Et pour la petite histoire, c'est cette locomotive que vous apercevez dans le film La 7e Compagnie. 

L'heure de gloire est loin d'être terminée pour le véhicule, qui sera à nouveau à l'écran prochainement, puisque lundi, elle tourne pour le prochain film de François Ozon.

La locomotive a été achetée après la Première Guerre mondiale par le gouvernemen

Les ateliers de la SNCF se visitent toute la journée de samedi

Les voitures sont entièrement démontées pour être remises à neuf - Radio France
Les voitures sont entièrement démontées pour être remises à neuf © Radio France - Fiona Moghaddam

Pour ces journées du patrimoine, vous pouvez également visiter le technicentre industriel Charentes-Périgord. C'est là que les voitures des Corails ou Intercités par exemple, sont réparées. Tous les 10 ans, elles viennent en maintenance dans ces ateliers. Elles sont entièrement démontées. Tout est passé en revue, du châssis, à la climatisation, en passant par les sanitaires. La peinture, la carrosserie, les sièges sont également rénovés. Pour une rame de 7 voitures, il faut environ 10 semaines aux 550 ouvriers pour la remettre à neuf et qu'elle reparte à nouveau sur les rails pour dix nouvelles années de circulation.

Visite guidée des ateliers de la SNCF