Culture – Loisirs

La maison de Victor Hugo à Guernesey ferme ses portes 18 mois pour travaux

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin et France Bleu vendredi 29 septembre 2017 à 6:00

Hauteville House à GUERNESEY
Hauteville House à GUERNESEY © Maxppp - OLIVIER BOITET

La maison Victor Hugo sur l'île anglo-normande de Guernesey va fermer à partir d'octobre pour 18 mois de travaux (jusqu'au printemps 2019).

La maison occupée par Victor Hugo sur l'île de Guernesey ferme jusqu'au printemps 2019.

Bâtie sur les hauteurs de Saint Peter Port, Hauteville House fût acheté en 1856 par Victor Hugo grâce au produit de la vente du recueil, "Les Contemplations". C'est là où pendant 15 ans d'exil, il entamera l’une des périodes les plus productives de sa vie d’écrivain (Les Misérables, Les Travailleurs de la Mer, L'Homme qui rit, La Légende des siècles, Le Théâtre en liberté). Restée propriété familiale jusqu’en 1927, Hauteville House avait été ensuite offerte en donation à la Ville de Paris. D'ailleurs hier jeudi Anne Hidalgo, maire de Paris, était en visite sur place avant le début des travaux. Le vaste plan de rénovation est estimé à deux millions d'euros.

La maison de Victor Hugo - Maxppp
La maison de Victor Hugo © Maxppp - Rainer Kiedrowski

Cette maison est une œuvre d’art

le "look out" - Maxppp
le "look out" © Maxppp - Kiedrowski, R.

La demeure toute blanche est bâtie sur 5 niveaux. Le rez-de-chaussée est volontairement obscur et au sommet il y a le fameux "look-out", le cabinet de verre qui surplombe la baie de St Peter Port. C’est là, qu'après avoir avalé ses œufs crus et son café Victor Hugo écrit chaque matin, debout, face aux côtes françaises. Cette maison, qui accueille chaque année 20.000 visiteurs a besoin d'un lifting. Michel Jeanne est guide conférencier sur Guernesey :"elle prend l'eau ! il faut faire quelque chose. C'est un patrimoine à sauver".

Des travaux colossaux

le salon rouge - Maxppp
le salon rouge © Maxppp - Kiedrowski, R.

La verrière mais aussi le salon rouge et les décors de l'atelier-jardin d'hiver seront restaurés. Les rénovations les plus lourdes concernent le bâti. Victor Hugo, grand poète et bon dessinateur, n'était pas forcément un bon ingénieur. L'écrivain avait fait couper des morceaux de toit pour faire une serre à deux étages et ces travaux mal faits ont provoqué des infiltrations d'eau dans plusieurs pièces. Un travail de documentation historique a été réalisé pour revenir au plus près de certains décors d'origine. Des meubles et objets abîmés seront restaurés. En revanche les pièces qui ne sont pas d'origine elles seront enlevées.