Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Démos, la musique classique gratuite pour les enfants

-
Par , France Bleu Hérault

Les 100 enfants de l'orchestre Démos jouent ce mercredi 19 juin sur la scène de l'Opéra-Comédie (Montpellier). Ce projet vise à démocratiser la musique classique. Ces élèves habitent des quartiers "politique de la ville" ou des zones rurales. Ils ont des cours de musique chaque semaine gratuitement.

Le chef d'orchestre, Jérôme Pillement, coache 100 enfants sur la scène de l'Opéra-Comédie.
Le chef d'orchestre, Jérôme Pillement, coache 100 enfants sur la scène de l'Opéra-Comédie. © Radio France - Lise Dussaut

Montpellier, France

L'Opéra-Comédie (Montpellier) accueille ce mercredi 19 juin à 21h les 100 enfants de l'orchestre Démos-Montpellier. Le projet Démos existe depuis 2010. Il permet à des jeunes entre 7 et 12 ans d'apprendre à jouer d'un instrument de musique pendant trois ans. Le concert est gratuit et ouvert à tous. 

A Montpellier, ceux qui seront sur scène ce mercredi en sont à leur deuxième année. Chaque semaine, ils s'entraînent sur leur instrument de musique pendant trois à quatre heures. Ils ont aussi des répétitions générales tous les deux mois. L'orchestre de Montpellier se compose de dept groupes, un par école choisie. Les élèves se voient remettre un instrument, et ils peuvent le garder après le projet s'ils souhaitent poursuivre l'apprentissage de la musique. 

C'est là tout l'objectif de ce projet : susciter des vocations et proposer d'apprendre la musique classique à ceux qui en sont éloignés. C'est le cas de Mourad par exemple. Il a 10 ans et préférait la boxe au départ : "Maintenant j'adore le tuba. L'année prochaine je rentre au collège donc je vais arrêter la boxe. Mais je ne sais pas trop pour la musique. J'aime bien mais le collège ça prend beaucoup de temps". Lors des cours hebdomadaires, les enfants sont encadrés pas des professionnels. 

Ce projet existe ailleurs en France, il y a 36 orchestres Démos au total. D'après des études réalisées sur les premières promotions, la moitié des enfants qui ont suivi le programme continuent la musique après la fin du projet Démos. 

Reportage - La dernière répétition de l'orchestre Démos-Montpellier