Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

La mythique Bourges-Sancerre, c'est ce weekend

-
Par , France Bleu Berry

Au moins 3.500 participants sont attendus dans la nuit de samedi à dimanche pour la 69 éme édition de la randonnée Bourges Sancerre. Un peu plus d'un millier partiront du parvis de la cathédrale de Bourges à minuit pour 57 km de marche. Deux autres parcours, plus courts, sont possibles.

Cinquante-sept kilomètres entre Bourges et Sancerre attendent les plus courageux.
Cinquante-sept kilomètres entre Bourges et Sancerre attendent les plus courageux. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Trois parcours sont proposés : 57 km pour les plus téméraires, au départ de Bourges.  Les autres se " contenteront " des plus petites randonnées au départ de Morogues ( 31 km) ou des caves de la Mignonne à Sancerre (17 km).  Il ne devrait pas trop pleuvoir, mais les chemins sont mouillés et il devrait y avoir pas mal de boue par endroit : "On me dit souvent qu'il faut être complètement maso pour partir comme ça à pied, en pleine nuit de Bourges, pour rallier Sancerre, s'étonne toujours Robert Mallerie, président des cyclotouristes Berruyers, organisateur de l'épreuve. Mais, c'est simplement le plaisir, l'adrénaline qui porte les participants. Marcher comme ça dans la nuit, c'est vraiment sublime. A cette période de l'année, on a souvent la pleine lune, c'est une ambiance particulière." 

Les bénévoles du club des cyclotouristes berruyers sont à pied d'oeuvre pour organiser l'épreuve. - Radio France
Les bénévoles du club des cyclotouristes berruyers sont à pied d'oeuvre pour organiser l'épreuve. © Radio France - Michel Benoit

Cinquante-sept kilomètres à pied, ça ne s'improvise pas : Pascale est courageuse mais pas téméraire. Elle est venue inscrire son mari, mais elle, elle restera au chaud : " Je serai bien dans mon lit. J'aurais bien accompagner mon mari, mais _je n'ai pas assez d'entraînement_."  Philippe, lui, veut avant tout profiter du paysage : " On vient d'emménager dans la région et on s'est dit que ce serait un beau moyen de découvrir les paysages. On va marcher à trois, avec ma femme et mon beau-père. En espérant qu'il fera beau. Ca peut être sympa." 

Une partie du parcours final se fait à travers les paysages de vignes du Sancerrois. - Radio France
Une partie du parcours final se fait à travers les paysages de vignes du Sancerrois. © Radio France - Michel Benoit

Jean-Paul a déjà une quinzaine de Bourges Sancerre au compteur, il sait de quoi il parle : " Il faut une paire de chaussures bien adaptée à ses pieds, bien rodée. Y'en a qui doivent s'arrêter à cause des ampoules. J'ai déjà eu le tour, au moins trois fois. A vouloir aller plus vite que les autres. Ca calme ! Mais quand on est bien chaussé, ça va très bien. A partir de Morogues, ça monte doucement, mais ça monte. " 

Le départ se fait de la cathédrale St-Etienne de Bourges. - Radio France
Le départ se fait de la cathédrale St-Etienne de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Bourges-Sancerre, ce n'est pas une course, rappelle son organisateur, Robert Mallerie : " On n'encourage pas les gens à courir. Après, on ne peut pas les empêcher. Certains viennent s'entraîner pour préparer les trails qui démarreront un peu plus tard. Il y a encore quelques années, les gens venaient avec des chaussures de ville. Je conseille évidemment une bonne paire de chaussure de marche. Il faut s'habiller également chaudement. Personnellement, je ne prends pas de lampe. Ce n'est pas nécessaire si on marche. Des bâtons de marche nordique, pourquoi pas. Ca peut soualger les genoux et éviter de glisser quand ça monte." 

La récompense : arriver au petit matin sur le piton de Sancerre. - Radio France
La récompense : arriver au petit matin sur le piton de Sancerre. © Radio France - Michel Benoit

Avec au bout, cette récompense de voir le jour se lever sur le piton de Sancerre, si le ciel est dégagé, bien sûr...  Les inscriptions sont possibles quelques minutes avant le départ, sur place...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu