Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : la pratique du tennis dans l'Yonne touchée par la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Auxerre

La pratique du tennis a été très impactée par la crise sanitaire, plus aucun tournoi amateur n'a été organisé dans le département depuis septembre dernier. Et s'il est possible aujourd'hui de jouer en plein air, les clubs de tennis icaunais ont vu leur nombre de licenciés diminuer en 2020.

Les clubs de tennis icaunais ont perdu 12% de licenciés
Les clubs de tennis icaunais ont perdu 12% de licenciés © Maxppp - Illustration

Le département de l'Yonne a perdu en moyenne 12% de ses licenciés en  tennis constate Fabien Cool, le président du comité départemental de  tennis de l'Yonne. Le département compte 3500 licenciés en tennis, le plus gros club regroupe 250 à 300 adhérents.

De quelle façon cette crise sanitaire impacte les clubs de tennis icaunais ?

Les enfants et les adultes ne peuvent plus jouer en salle depuis cet hiver donc vous comprenez que c'est compliqué de jouer au tennis en ce moment dans l'Yonne. Nous avons perdu de 10 à 12% de licenciés. Il n'y a pas non plus de tournoi et de compétition.

Est-ce que cela peut fragiliser la santé financière des clubs ? 

Dans l'Yonne nous n'en sommes pas encore là car les clubs travaillent la plupart du temps avec des professeurs de tennis libéraux, donc non salariés. L'impact est donc un peu moins important. Mais l'absence de tournoi fait aussi moins rentrer d'argent dans les caisses.

Comment allez vous vous réinventer pour tenter de  conserver ou de faire revenir d'anciens licenciés peut-être tenter de se tourner vers d'autres sports ?

Toutes les disciplines sportives sont en fait concernées mais le printemps arrivant cela va favoriser le retour des joueurs sur les terrains. Ce sera ensuite le rôle des clubs de proposer des portes ouvertes, d'essayer de retisser du lien avec les adhérents. Il va aussi falloir être vigilant aux résultats sportifs car les championnats nationaux par exemple ne sont toujours pas confirmés. Pour les jeunes qui sont pré-listés au niveau national et qui continuent à s'entrainer grâce à des dérogations la situation est parfois difficile à vivre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess