Culture – Loisirs

La piscine de Civray fait encore des vagues !

Par Giraud William, France Bleu Poitou dimanche 24 janvier 2016 à 7:22

La piscine, sur son île, au milieu de la Charente.
La piscine, sur son île, au milieu de la Charente. - William Giraud

Après une ouverture marquée par une inondation, c'est la pompe à chaleur ultra-moderne qui est en panne depuis bientôt un an.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. On se souvient de l'ouverture reportée, au dernier moment, du centre aquatique Öda fin 2014, à la veille de l'inauguration. La faute à une vanne mal fermée. L'un des deux bassins s'était vidé dans le local technique.

Panne dûe aux alluvions

Cette fois, c'est le chauffage qui pose problème. La nouvelle piscine (l'eau des bassins ainsi que le bâtiment) devait être chauffée grâce à la Charente. Une pompe à chaleur était censée, en récupérant l'énergie du fleuve, assurer une température permanente de 28 degrés. Mais elle est tombée en panne après trois mois de fonctionnement.

Une chaudière au fioul à la rescousse  

C'est le filtre de cette pompe qui a été rapidement obstrué par les alluvions et les sédiments du cours d'eau, provoquant la panne du matériel. Résultat : il a fallu installer en catastrophe une chaudière traditionnelle au fioul. "Cela ne coûte pas un centime au contribuable" précise le maire de Civray Gilbert Jaladeau. "Ce sont les assurances du bureau d'études qui paient". 

Des aides à rembourser ?

En attendant de trouver une solution, c'est donc grâce à une énergie fossile que le bâtiment est chauffé. Mais la situation ne doit pas durer. Et pour cause, la collectivité a reçu des aides de l'ADEME, l'agence de maîtrise de l'énergie, pour son projet écologique. Il serait donc de bon ton que la pompe nouvelle génération reprenne du service au plus vite.

Partager sur :