Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La plus vieille carte d'Europe retrouvée dans le Finistère

-
Par , , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Des chercheurs viennent de déterminer que la plus ancienne carte d'Europe a été retrouvée dans le Finistère, à Leuhan. Il s'agit d'une dalle en schiste ornée.

Cette pierre de schiste gravée retrouvée à Leuhan dans le centre Finistère pourrait être la plus ancienne carte d'Europe.
Cette pierre de schiste gravée retrouvée à Leuhan dans le centre Finistère pourrait être la plus ancienne carte d'Europe. - Denis Gliksman - Inrap

C'est une dalle ornée qui intrigue depuis des dizaines d'années. À Saint-Bélec en Leuhan, dans le centre Finistère, au XIXe siècle, le préhistorien Paul du Chatellier a effectué des campagnes de fouilles dans des tumulus, notamment dans les Montagnes noires. Parmi ses découvertes, il y a donc cette dalle "située dans le caveau d'un tumulus" abritant une sépulture, précise Yvan Pailler, et qui ne serait pas moins que la plus ancienne carte en relief retrouvée en Europe voire au monde ! Des chercheurs y travaillent, notamment Yvan Pailler, de l'INRAP, mis à disposition de l'université de Bretagne occidentale et Clément Nicolas, post-doctorant à Marie Curie/Bournemouth University.

"Elle constituait l'un des petits côtés du coffre. On présume que la dalle aurait été gravée à l’âge du Bronze ancien. Avant d’être réemployée pour constituer la paroi du coffre, toute sa partie supérieure a été cassée, volontairement ou involontairement. Elle a vraisemblablement été cassée sur place."

À la mort de l'archéologue, la dalle ornée a été vendue par sa famille au musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye au début du XXe siècle.

La dalle, incomplète, a dû être réparée, réagencée plusieurs fois

Pour les chercheurs, cette dalle de plus de 4.000 ans représente bien une carte : "On estime que l’on est devant une carte quand des motifs se répètent et qu’ils sont reliés entre eux par des lignes pour former un réseau, dans un ensemble cohérent", précise Yvan Pailler. "Toute l’importance de l’étude de la technologie et des chronologies des gravures tient au fait qu’elle a démontré qu’il n’y avait quasiment pas de superposition de motifs, hormis quelques incisions qui ont été ajoutées dans un second temps. Souvent, ces incisions repassent sur des zones piquetées ou les prolongent. Ces incisions sont vraiment restées dans la logique de la composition. Nous réunissons bien les critères pour reconnaître une carte, ou plutôt une représentation à caractère cartographique."

Carte de la vallée de l'Odet

Reste à savoir maintenant quelle zone elle devait représenter ! La vallée de l'Odet, précise Yvan Pailler : "En allant sur place, nous avons vu très vite que la vallée de l’Odet faisait un triangle qui était fermé d’un côté par les collines de Coadri, au sud. Au nord, il y a la barre des montagnes Noires, bien rectiligne, et la vallée de l’Odet qui coule au milieu."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess