Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Poule des champs : un festival marnais à taille humaine

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Aubérive, près de Reims, 232 habitants, accueille ces vendredi et samedi son 14e festival « La Poule des Champs ». Le festival affiche complet, soit 7.000 personnes attendues, mais pour les bénévoles qui le font vivre, il n’est pas question d’aller plus loin.

En plein champs !
En plein champs ! © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Auberive, France

Hubert-Félix Thiéfaine, les Négresses Vertes, Louis Bertignac...  Ce sont quelques-uns des artistes qui se produisent, ces vendredi et samedi, à la Poule des champs. C'est le festival d'Aubérive, une commune de 230 habitants, près de Reims.  

Le chapiteau de 2600 m2 peut accueillir 3500 personnes. - Radio France
Le chapiteau de 2600 m2 peut accueillir 3500 personnes. © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Autant le savoir, c'est complet : les 3.500 places de chaque soirée ont toutes été vendues. Beau succès pour ce festival qui existe depuis 14 ans, d'autant plus qu'il ne fonctionne qu'avec des bénévoles, essentiellement des habitants d'Aubérive et des environs. Ils sont 162 au total.   

Un festival à taille humaine, sous un chapiteau, en plein champ. Et c'est très bien comme ça, dit Jeremy Dravigny, le président de l'association organisatrice. Pour lui, il n'est pas question que le festival deviennent plus gros : "nous sommes tous des bénévoles, moi le premier, et tout le conseil d’administration. Faire plus grand, ce serait plus de travail, donc créer des emplois, passer dans quelque chose de compliqué. Nous ne voulons pas rentrer dans la logique du toujours plus de certains festival“.  

Des bénévoles en plein travail - Radio France
Des bénévoles en plein travail © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Il est vrai que l’ambiance est très conviviale. Beaucoup des bénévoles viennent depuis des années, pendant plusieurs jours, ou simplement pour donner un coup de main. Ils le disent tous : ce festival 100% bénévole, c’est justement ce qui les intéresse, pour les rencontres, l'amitié, et aussi la proximité avec les artistes. "C’est plus que sympa", dit  Quentin, chargé de la buvette et de la restauration : "tout le monde revient tous les ans, c’est qu’il y a un petit truc en plus, qui fait que, tout le monde se sent bien".

Reportage avec les bénévoles du festival

La scène est fin prête - Radio France
La scène est fin prête © Radio France - Philippe Rey-Gorez
Choix de la station

France Bleu