Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La préfecture des Deux-Sèvres rappelle que la pêche à l'aimant est interdite et possiblement dangereuse

-
Par , France Bleu Poitou

La pêche à l'aimant, de plus en plus populaire grâce aux réseaux sociaux peut présenter des risques. En Deux-Sèvres, la préfecture rappelle qu'elle est interdite dans le bassin de la Sèvre Niortaise et nécessite de toute façon des autorisations diverses.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

La préfecture des Deux-sèvres met la population en garde contre les dangers éventuels de la pêche à l'aimant. Souvent réalisée pendant la période estivale, cette pratique se popularise de plus en plus en raison de sa mise en valeur sur les réseaux sociaux, précise le communiqué de presse.  La préfecture des Deux-Sèvres rappelle que, sans autorisation administrative, ce type de pêche est illégale et interdit. 

Pratique risquée nécessitant autorisation préalable

Présentée comme une dépollution bénévole des cours d’eaux, cette pratique est néanmoins particulièrement dangereuse.  La découverte de munitions ou autres engins explosifs doit être impérativement suivie d'une intervention des équipes de déminage.  En effet, leur manipulation peut engendrer des risques d'explosion de la munition lors de la manipulation ;  de fuite d’un produit incendiaire pouvant entraîner une auto inflammation ;  de fuite d’un agent toxique de guerre pouvant créer une intoxication ou une contamination ;  et même de détournement de la munition pour une action malveillante.  a préfecture des Deux-Sèvres appelle à la plus grande rigueur concernant ce type de pêche qui doit être autorisé pour être pratiqué dans des conditions optimales de sécurité.

Interdite dans le bassin de la Sèvre Niortaise

L’Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise (IIBSN) a interdit la pêche à l’aimant sur le domaine public fluvial de la Sèvre Niortaise et de ses affluents.  Lorsqu’elle est autorisée expressément, les règles de la pêche à l’aimant, identiques à celles encadrant la détection d’objets enfouis, sont les suivantes :  sur les terrains privés (forêts, terrains, puits, étangs, …), l’autorisation du propriétaire est requise ;  pour les cours d’eau, lacs, rivières, fleuves et canaux, l’autorisation de l’État, propriétaire des biens sous-marins, est requise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess