Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord alerte les surfeurs qui perdent leur matériel en mer

mardi 31 juillet 2018 à 17:45 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Nord

De plus en plus de kite-surfs et de planches à voile sont retrouvés dans la mer au large des côtes nordistes. Du matériel souvent simplement perdu par leurs propriétaires, mais si la perte n'est pas signalée, la préfecture maritime doit lancer de coûteuses opérations de sauvetage.

En trois jours, deux kite-surfs et une planche à voile ont été retrouvés à Wissant.
En trois jours, deux kite-surfs et une planche à voile ont été retrouvés à Wissant. © Maxppp - Sebastien JARRY

Hauts-de-France, France

Depuis début juillet, les découvertes sont quasi quotidiennes. Au large de Wissant près de Calais par exemple : samedi 28 juillet, une voile de kite-surf a été retrouvée, deux jours plus tard c'était une planche à voile complète.

Le problème, c'est qu'à chaque trouvaille, la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord est obligée de lancer des recherches pour vérifier que leur propriétaire ne se trouve pas en détresse dans l'eau.

Entre 5000 et 21 000 euros l'heure d'hélicoptère

Ces opérations de sauvetage sont très coûteuses : "L'heure d'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale coûte 5000 euros ; celle d'un hélicoptère Caïman marine 21 000 euros", détaille Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime.

Or, la plupart du temps ces dépenses sont inutiles, puisque "bien souvent les surfeurs sont revenus sur la terre ferme par eux-mêmes, sans prendre la peine de prévenir les secours", poursuit-elle.

Un seul numéro à appeler : le 196

Pour éviter l'alourdissement de la facture, la préfecture maritime rappelle qu'en cas de perte de matériel, il suffit de prévenir aussi vite que possible le 196, un numéro d'urgence qui permet de joindre le CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage).

"Vous appelez, vous leur dites par exemple que vous avez abandonné votre kite-surf en mer, sa couleur, son numéro s'il en a un, et vous laissez vos coordonnées", explique Ingrid Parrot. Votre planche sera ainsi référencée dans la base de données. Si elle est retrouvée, les secours sauront qu'il est inutile de lancer une opération de sauvetage pour retrouver son propriétaire.

Attention toutefois : prévenir le 196 ne garantit pas que votre matériel sera repêché ; les secours ne vont aller le chercher en mer. Mais si un jour quelqu'un le retrouve par hasard, vous pourrez le récupérer gratuitement.