Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

La réhabilitation des anciennes Vinaigreries Dessaux à Orléans de nouveau reportée

-
Par , , France Bleu Orléans

Le projet de transformer la friche des anciennes vinaigreries Dessaux à Orléans en un lieu d'art contemporain est reporté sine die, pour des raisons budgétaires. Un précédent projet avait déjà été retoqué pour les mêmes raisons lors de l'ancienne mandature.

L’entrée de la Vinaigrerie imaginée par le cabinet d’architecte qui avait été retenu
L’entrée de la Vinaigrerie imaginée par le cabinet d’architecte qui avait été retenu - Document agence Nathalie T’Kint

Orléans, France

On peut parler d'une certaine malédiction pour les anciennes Vinaigreries Dessaux à Orléans. En 2008, le maire de l'époque Serge Grouard promet pendant la campagne des municipales "un renouveau du site". Un premier festival de Street Art a ainsi lieu en 2010, des études sont lancées dans la foulée pour créer un lieu d'art contemporain et une salle de concert, mais, finalement, le projet est abandonné car trop cher et trop complexe. L'histoire se répète, à quelques années d'intervalle et avec un nouveau maire....

Appels d'offres infructueux

En 2016, en effet, Olivier Carré lance une concertation pour réhabiliter le site. Il y associe des habitants et des artistes Fin 2017, un projet très ambitieux est présenté : la ville veut créer une "Fabrique des arts plastique et visuels", une rénovation sur 3 niveaux estimée à 6 millions d'euros, l'ouverture est promise pour la fin 2019. Mais rebondissement, officialisé hier : les appels d'offres se sont révélés infructueux...

En fait, les entreprises ont chiffré la rénovation nécessaire bien au-dessus des estimations initiales - un dépassement de 1,5 million d'euros que la Ville ne veut pas supporter : "Ce ne serait pas raisonnable, justifie Muriel Sauvegrain, la première adjointe, l'argent public, ça ne se gère pas comme ça ! Donc on préfère redimensionner le projet. C'est toujours d'actualité, mais on on le reporte pour préserver l'argent public." Pas question donc, pour la majorité municipale de parler d'abandon, mais, cette fois, plus aucune date n'est avancée pour la réalisation du projet...

Un sujet de campagne électorale ?

Une décision que fustige Nathalie Kerrien, l'ancienne adjointe à la Culture qui mènera sa propre liste aux élections municipales de 2020 : "Ce projet, il a vraiment été voulu par Olivier Carré, rappelle-t-elle, et je l'avais remercié pour cela. On a vu un engouement fort des habitants du quartier pour réinvestir cet endroit un peu emblématique, donc j'ai vraiment été surprise quand j'ai appris que ce projet était arrêté." Nul doute que la question des anciennes Vinaigreries Dessaux refera surface pendant la campagne électorale...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu