Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Banyuls-sur-Mer, les poissons du biodiversarium ont à nouveau de la visite

-
Par , France Bleu Roussillon

Après trois mois de fermeture, le biodiversarium du laboratoire Arago rouvre ses portes au public ce mardi à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales). Le confinement aura privé l’établissement d’un quart de ses recettes sur l’année.

Le biodiversarium est resté fermé trois mois
Le biodiversarium est resté fermé trois mois © Maxppp - Michel Clementz

Un signe du destin peut-être : le biodiversarium rouvre ses portes pour la première fois depuis le mois de mars sous un ciel chargé. "Dès qu’il fait mauvais on en profite, alors on espère avoir du monde", sourit Cécile Bataille, chargée de communication de cet aquarium à vocation pédagogique

Les pensionnaires de l’établissement vont donc voir beaucoup plus de monde à partir de ce mardi 16 juin, même si les aquariologistes ont continué leur travail pendant la fermeture. "Il fallait continuer à s’occuper des animaux et entretenir les bassins. Les poissons, eux, ont peut-être été surpris de ne pas voir autant de monde pendant une si longue période. On a constaté qu’ils étaient très curieux de voir les soigneurs arriver tous les jours, comme s’ils étaient en demande. C’était étonnant. Mais tout s’est bien passé : nous n’avons eu aucune perte à déplorer."

La fermeture au public ne sera en revanche pas sans conséquences pour le biodiversarium. "On pense que la perte s’élève à un quart des recettes par rapport à l’an passé, explique Cécile Bataille. Avec les vacances de Pâques et les ponts de mai, on aurait dû recevoir beaucoup de monde. On va être obligé de réduire considérablement les investissements que l’on avait prévus. On est pas sûr non plus de pouvoir reprendre des saisonniers cet été. On va payer cette période pendant pas mal de temps…" 

Cécile Bataille, chargée de communication du Biodiversarium de Banyuls-sur-Mer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess