Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Lanhélin, Cobac Parc espère un bel été pour relancer son activité après la crise

-
Par , France Bleu Armorique

La crise sanitaire a mis Cobac Parc à l'arrêt pendant trois mois et demi. Le premier parc d'attraction d'Ille-et-Vilaine, situé à Lanhélin entre Rennes et Saint-Malo, a rouvert ses portes le 27 juin. Après une reprise timorée, le directeur Philippe Vignaud espère un bel été.

Philippe Vignaud, le directeur de Cobac Parc à Lanhélin
Philippe Vignaud, le directeur de Cobac Parc à Lanhélin © Radio France - François Rauzy

Cobac Parc, c'est une quarantaine d'attractions, le premier parc aquatique de Bretagne en dimension, mais aussi le premier parc d'attractions brétilien en terme de visiteurs. Sur une année "normale", le site de 10 hectares enregistre environ 90 000 entrées. La crise a retardé de plusieurs mois sa réouverture, mais son directeur Philippe Vignaud espère un bel été pour relancer son activité. Entretien.

France Bleu Armorique : Pouvez-vous nous dire un mot de la santé financière du parc après ces trois mois et demi de confinement ?

Philippe Vignaud : L'ouverture retardée du parc impacte sensiblement les finances de l'entreprise. Pour nous, tout dépendra de l'été et de son déroulement.

FBA : Justement, vous avez rouvert le 27 juin, comment cet été s'annonce-t-il pour le moment ?

PV : On a senti que le redémarrage était modéré, pas comme les autres étés. Depuis, le beau temps est arrivé, et les gens ont retrouvé un peu de confiance. La fréquentation est en progression et proche de revenir à des niveaux quasi normaux.

FBA : Est-ce que vous avez tablé sur un nombre d'entrées quotidiennes qui pourrait vous permettre de sortir la tête de l'eau ?

PV : Oui, on a la chance de pouvoir se baser sur un historique, puisque ce parc a cette année 45 ans, c'est une date anniversaire. On sait à peu près à combien de visiteurs on peut s'attendre. Avec des conditions météo normales, sur ce mois de juillet par exemple on est entre 1200 et 1800 visiteurs par jour en moyenne. Tout dépend de la météo : un jour de pluie il y a beaucoup moins de monde, un jour de très beau temps un peu plus. Au mois d'août on passe un cap et on est autour de 2000 visiteurs par jour en moyenne. 

FBA : Comment vous rassurez ceux qui pourraient avoir des craintes sur la transmission du virus ? Qu'est-ce qui est mis en place ici ?

PV : Déjà, Cobac Parc est un parc qui est 100% en extérieur, ce qui diminue drastiquement la contamination potentielle par le virus. Nous avons mis à disposition du gel hydroalcoolique sur tout le parc, on essaie de faire respecter autant que possible les mesures de distanciation physique.. Et puis nous désinfectons tous les équipements très régulièrement, selon les équipements en question cela va de plusieurs fois par jour à plusieurs fois par semaine.

FBA : Est-ce que vous avez senti chez vos visiteurs une forme de besoin de revenir chez vous pour se divertir à nouveau ?

PV : Oui on voit que les gens avaient besoin de sortir, de se lâcher, de profiter, de sortir de ce marasme à la fois financier mais aussi moral. On entend des cris de joie, des rires, des enfants qui courent et ça fait vraiment chaud au cœur. On sent que les gens en avaient envie et qu'il était temps !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess