Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Nancy, l'Autre Canal mise sur l'été indien pour enchaîner les concerts malgré le Covid

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Comment accueillir de nouveau des concerts ? La question occupe les équipes de l'Autre Canal à Nancy depuis le début du confinement. La salle se réinvente et va organiser à partir du 4 septembre un mois de spectacles en plein air.

Des gradins sont en cours de montage derrière l'autre canal à Nancy (Meurthe-et-Moselle) à l'occasion de l'événement "l'été indien", 25 août 2020.
Des gradins sont en cours de montage derrière l'autre canal à Nancy (Meurthe-et-Moselle) à l'occasion de l'événement "l'été indien", 25 août 2020. © Radio France - Cédric Lieto

L'heure du renouveau pour l'Autre Canal, la salle de musiques actuelles de Nancy. Avec la crise sanitaire, les concerts ont été reportés ou annulés. Seuls les spectacles assis sont autorisés. Alors L'Autre Canal a décidé de transformer son festival Bon Moment prévu sur 3 jours en mai puis en septembre en un mois de manifestations baptisé l'Eté Indien. Des animations qui auront lieu en plein air du 4 septembre au 4 octobre. Mais pour cela, l'Autre Canal doit se transformer.

Une salle en plein air

Difficile de reconnaître l'habituel parking coincé entre la salle et la Meurthe. "C'est un peu comme si on faisait la salle de concert en extérieur", résume le directeur Henri Didonna : 

"Des toilettes, une scène, un bar, un restaurant puisqu'on est dans la logique où on fait à manger tous les soirs, on invite des restaurateurs."

Sur le bitume, des structures en bois, construites par le collectif "La Cagette" avec des gradins, beaucoup de tabourets pour pouvoir accueillir un public assis. C'est la condition obligatoire pour organiser des spectacles. Henri Didonna ne voulait pas voir passer la rentrée sans bouger

"Même s'il y a eu des mesures intéressantes pour les intermittents pour qu'ils ne soient pas dans une difficulté financière grave, le fait de ne rien faire ou de ne pas savoir ce qu'on va faire est problématique. Même nous, dans l'équipe, ça s'est senti."

Relancer la musique mais pas seulement

Une équipe qui s'est mobilisée, a pris ses vacances plus tôt pour être opérationnelle en août et préparer l'été indien. Des concerts auront lieu du mardi au dimanche soir avec des groupes majoritairement régionaux. Avant cela, des tables rondes, des débats avec des associations, des restaurateurs locaux derrière les fourneaux. Un redémarrage des concerts mais pas seulement pour Anthony Gaborit, responsable de la communication de l'Autre Canal : 

"Est-ce qu'on va vraiment laisser tous ces gens mourir à petit feu ou est-ce qu'on arrive à relancer quelque chose ? On a un territoire très riche et s'enfermer dans notre petit rôle de salle de musiques actuelles serait certainement trop petit jeu face à des réalités qui sont les nôtres aujourd'hui ?"

Et la suite ?

Cet été indien, une parenthèse pour l'instant, avant de croiser de nouvelles difficultés pour Henri Didonna : 

"On n'a pas vraiment de vision sur la saison 2020-2021. Là, on évite de s'encombrer la tête avec les problèmes futurs parce que c'est particulièrement dense, pour qu'on réussisse la première étape . On ne va pas attendre la fin de l'été indien pour penser la suite."

Et pour faire revenir les spectateurs, l'Autre Canal propose une tarification accessible avec cinq euros chaque soir, gratuit le dimanche.

Ecoutez la relance éco tous les matin sur France Bleu Sud Lorraine à 7H17. 

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess