Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : l'entreprise niçoise d'événementiel, son et lumière Dushow attend un plan pour la culture

-
Par , France Bleu Azur

Coup de projecteur sur une entreprise créée à Nice en 1981 : Dushow est spécialisée dans l'événementiel, le son, la lumière, le spectacle et l'audiovisuel. Basée à Saint-Jeannet, dans l'arrière pays niçois, son activité a fortement diminué depuis la crise sanitaire et le confinement.

photo illustration festival de musique
photo illustration festival de musique © Maxppp - Stéphanie Para

Sur la Côte d'Azur, Dushow compte 150 salariés, en plus des centaines d'intermittents du spectacle avec qui la société créée à Nice travaille sur des spectacles vivants, des productions télé, des tournées d'artistes. L'entreprise a essaimé avec des filiales à Monaco, à Barcelone, Marrakech et dans d'autres villes de France. Elle loue aussi du matériel son et lumière. Avec les nombreux événements annulés depuis le printemps dans les Alpes-Maritimes (festival de Cannes, fête de la musique, festival Jazz à Juan-les-Pins), l'activité a fortement diminué.

Interview

L'arrêt de l'activité a été brutal, les pertes sont colossales pour le secteur

"Heureusement, la société a les reins solides et de nombreux partenaires très fidèles" explique Christian Lorenzi, directeur général délégué de Dushow dans le Sud de la France. Cet été, les salariés sont pour beaucoup au chômage partiel, mais mobilisables en cas d'événements comme le festival du jazz à Nice organisé de manière plus réduite cette année, ou la tournée nationale des plages de la Banque publique d'investissement. 

"L'arrêt de l'activité a été brutal et violent, témoigne Christian Lorenzi. Toutes les tournées ont été arrêtées du jour au lendemain, notre activité c'est presque 70 % des tournées de spectacles vivants et d'artistes variété, ils ne sont plus sur la route. Remplir des salles de 9.000 personnes est désormais impossible et la reprise sera peut-être pour 2021."

Christian Lorenzi

Beaucoup d'emplois sont en jeu et certaines entreprises ou producteurs ne passeront pas la crise malgré les aides débloquées par l'État, les prêts, les mesures de chômage partiel. Christian Lorenzi salue l'aide accordée aux intermittents du spectacle. 

Réinventer les spectacles, les concerts, la scène 

Christian Lorenzi pense qu'il faut réinventer, durant cette crise sanitaire "de nouvelles organisations avec des garanties sanitaires pour les spectacles, les événements, des protocoles validés par l'État. Des concerts sont encore annulés la veille pour le lendemain mais cela coûte beaucoup d'argent." Mettre en place des jauges de public moindre, le port du masque obligatoire, la distanciation. L'important est de responsabiliser les organisateurs et le public pour continuer à profiter d'événements culturels en plein air ou en salle. 

Le fait que les demandes de remboursement de spectacles aient été peu nombreuses rassure Christian Lorenzi : "Les gens préfèrent attendre pour voir un artiste, qu'on leur propose des solutions, d'autres dates, on a besoin du soutien du public sinon l'économie du spectacle peut s'effondrer."

Christian Lorenzi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess