Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

La relance éco : en Bretagne, le secteur du tourisme reprend des couleurs en juillet

-
Par , France Bleu Armorique

Le bilan touristique du mois de juillet en Bretagne est drastiquement différent des mois précédents : la région a été l'une des plus attractives de France. Les commerçants, les bars, les restaurants et dans une moindre mesure les hôtels ont vu leur fréquentation augmenter.

Plage du Pissot à marée basse à Dinard en Bretagne.
Plage du Pissot à marée basse à Dinard en Bretagne. © Maxppp - Richard Villalon

Après des semaines de disette et un mois de juin plus que mitigé, les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie-restauration ont pu profiter d'un bon mois de juillet. Presque partout, la fréquentation a augmenté. La Bretagne a été une des régions privilégiées par les vacanciers, en France.

Sur le weekend du 14 juillet, nous avons pu constater une fréquentation digne du 15 août.           

Après le confinement, la région est apparue comme un refuge idéal pour de nombreux français. "Les touristes sont venus en Bretagne tout d'abord pour ces grands espaces, le fait qu'il y ait peu de densification ; son côté également "tourisme durable", assure Anne Gallo, la vice présidente du Conseil Régional, chargée du Tourisme. Les campings ont eu beaucoup de succès, au détriment des hôtels.

Quelques touristes étrangers

"Nous voyons des allemands, des belges, des suisses, des néerlandais, liste Anne Gallo, mais nous avons peu de clientèle du Royaume-Uni. C'est ce que nous pressentions car nous avons deux handicaps : le Brexit et le Covid. Nous commençons à voir un peu d'anglais qui rentrent sur notre territoire, mais ça n'a rien à voir avec les fréquentations habituelles."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess