Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : l'affluence est presque revenue à la normale à la cité de la tapisserie à Aubusson

-
Par , France Bleu Creuse

Les affaires reprennent bien, depuis le début du mois de juillet, à la cité internationale de la tapisserie, à Aubusson. La fréquentation touristique est au rendez-vous, tandis que la cité poursuit ses commandes pour soutenir les ateliers et les manufactures.

Emmanuel Gérard, le directeur de la cité internationale de la tapisserie à Aubusson
Emmanuel Gérard, le directeur de la cité internationale de la tapisserie à Aubusson © Radio France - Lisa Melia

La cité internationale de la tapisserie, à Aubusson, a rouvert le 20 mai. "Pendant un mois, la fréquentation a été plutôt moyenne", indique Emmanuel Gérard, le directeur. "Depuis le 20 juin, on observe une très nette remontée et depuis le début du mois de juillet, on retrouve des chiffres comparables aux saisons antérieures, ce qui est plutôt rassurant." La période de confinement, comme pour tous les acteurs du tourisme, a porté un coup aux finances, mais la cité dressera un premier bilan au mois d'octobre, à la fin de la haute saison, ainsi qu'un second bilan à la fin de l'année, pour estimer l'impact financier de la crise sanitaire.

Mobilisation pour garder l'activité de création

Les équipes de la cité se sont aussi mobilisés, ces derniers mois, pour s'assurer que l'activité de création ne souffre pas trop de la situation, malgré la fermeture de plusieurs ateliers. "Nous avons tout tenté pour avancer les projets qui débouchent sur des tissages", assure Emmanuel Gérard. "Par exemple, pour Jean-Baptiste Bernadet, l'artiste qui est auteur de notre deuxième carré d'Aubusson, je n'ai pas voulu qu'on lui envoie les échantillons réalisés par les lissiers, parce qu'il est confiné au Mexique et il y avait un très grand risque que ces échantillons ne lui parviennent jamais. On a entamé le troisième et quatrième carré d'Aubusson en attendant qu'il trouve une solution."

La commande publique doit rester active

Le directeur assure tout de même que la cité a un certain nombre de fers au feu qui permettent d'avancer. Emmanuel Gérard tient à ce que la commande publique, souvent renforcée par du mécénat, reste active, afin d'alimenter les ateliers et les manufactures, d'autant plus dans une période difficile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess