Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La Relance éco" : la Bouinotte a profité du confinement pour développer son offre numérique

-
Par , France Bleu Berry

Chaque jour, France Bleu Berry prend des nouvelles des acteurs économiques de l'Indre et du Cher. Aujourd'hui, gros plan sur La Bouinotte, magazine et maison d'édition berrichonne, qui a profité du confinement pour développer son site internet et son offre numérique.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Llatas Edith

Comme partout, la période du confinement a été compliquée pour la Bouinotte. "Ça a été un coup d'arrêt parce que le printemps est une grosse saison pour nous, avec tous les salons du livre qui ont été annulés, notamment l'Envolée des livres, le gros salon de Châteauroux qui devait avoir lieu au mois d'avril, et puis toutes les fêtes locales auxquelles on participe en général et qui nous permettent de rencontrer les lecteurs et de présenter les nouveautés", se souvient Gilles Boizeau, directeur de la Bouinotte. 

"Souvent, les nouveautés arrivent, pour nous, en mars-avril-mai. Ce sont les grosses périodes de publication, donc c'est un gros manque à gagner. Au mois de mai, on était à 75% en moins de chiffre d'affaires", poursuit-il. Alors il a fallu trouver des solutions pour tirer son épingle du jeu, pour rebondir après les difficultés économiques liées à la crise sanitaire. Malgré les incertitudes et les inquiétudes, "il y avait aussi un côté assez exaltant", explique Gilles Boizeau. "Barrer par gros temps, c'est aussi intéressant dans ce genre de structure"

Compléter l'offre des livres en version papier, pas la remplacer

La maison d'édition a donc profité du confinement pour développer son site internet et son offre numérique. "On avait des vieux projets qui traînaient, donc ça a été l'occasion de les mener à bien, notamment le site internet qui est en place depuis une quinzaine de jours. Et puis on a travaillé sur l'offre numérique. On avait quelques livres proposés de cette manière, on a augmenté la part de livres numériques au catalogue", confie le directeur de la Bouinotte. "Et pour le magazine, on a mis en place une version numérique enrichie proposée aux lecteurs et aux abonnés".

Gilles Boizeau, organisateur de la Nuit de polar, était l'invité de France Bleu Berry ce mercredi matin
Gilles Boizeau, organisateur de la Nuit de polar, était l'invité de France Bleu Berry ce mercredi matin © Radio France - Manon Klein

L'idée, ce n'est pas de remplacer le livre version papier, mais de compléter l'offre existante. Car les lecteurs y sont très attachés, reconnaît le directeur de la maison d'édition. Et cela s'est confirmé au moment du déconfinement ! La Bouinotte a publié quatre ou cinq livres à cette occasion, reportés à cause du confinement. "On a parié sur le fait qu'il y aurait une reprise, une sorte de fringale de lecture et ça s'est plutôt avéré payant", se réjouit-il.

On a parié sur le fait qu'il y aurait une reprise, une sorte de fringale de lecture et ça s'est plutôt avéré payant

"Il y a un besoin de lecture, ça s'est confirmé assez rapidement chez les libraires. Certains m'ont dit qu'au 15 juin, ils avaient fait le chiffre d'affaires habituel de tout le mois de juin. D'autres m'ont dit que c'était tous les jours Noël, les jours d'achats frénétiques comme il peut y en avoir à cette saison-là. On a retrouvé ça au mois de juin", poursuit Gilles Boizeau. En attendant le retour des salons du livre, la Bouinotte fait le tour des marchés du Berry cet été, pour revenir à la rencontre de son public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess