Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le confinement a coûté 10 millions d’euros au Seven casino d’Amnéville

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le Seven casino d'Amnéville et ses 154 salariés espèrent une libération jeudi avec de nouvelles annonces attendues du 1er ministre sur le déconfinement. En deux mois et demi de fermeture, l'établissement a perdu environ 10 millions d'euros.

La vie d'avant au Seven casino d'Amnéville, tout a été réaménagé en vue d'une réouverture.
La vie d'avant au Seven casino d'Amnéville, tout a été réaménagé en vue d'une réouverture. © Radio France - François Pelleray

Son plan de réouverture est prêt. Le Seven casino d’Amnéville attend comme beaucoup de professionnels le feu vert des autorités pour accueillir du public après deux mois et demi de fermeture à cause de l’épidémie de coronavirus. L’établissement a dû mettre au chômage partiel une grande partie de ses 154 salariés. Mais depuis deux semaines, ils préparent la réouverture. Le directeur du casino, Antoine Spania, nous présente la nouvelle façon d’accueillir du public.

France Bleu Lorraine : Comment aménager les salles de jeux pour respecter les gestes barrières ?

Antoine Spania : Nous avons réussi à espacer nos machines, sinon on a posé un paravent, un séparateurs entre certaines pour ainsi jouer dans une zone isolée. On garde le même nombre de tables de jeux mais on limitera à trois clients par table. 

FBL : Quel est le manque à gagner pour votre activité durant ce confinement ?

AS : Le manque à gagner représente aux alentours de 10 millions d’euros pour le produits bruts des jeux. C’est ce que l’on a calculé durant les deux mois et demi de confinement.

FBL : Comment reconquérir le public senior habituellement fidèle des casinos ?

AS : Sans vouloir présager de l’avenir et en souhaitant que tout le monde soit en bonne santé, je pense que cette clientèle est en attente de faire son retour. Elle avait fait du Seven casino d’Amnéville un lieu de rencontre très convivial. Donc je pense que ces clients ont hâte que l’on rouvre pour se retrouver dans notre établissement. 

FBL : Les casinos ne craignent-ils pas que les jeux en ligne aient grignoté des parts de marché ?

AS : C’est comme dans les magasins où on a mis des caisses automatiques. Les gens aiment bien le contact, donc je ne suis pas persuadé de cela. 

Antoine Spania, directeur du casino.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess