Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La relance éco" : le retour des dédicaces à la librairie Bulle

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

La librairie mancelle spécialisée dans la bande-dessinée a organisé samedi sa première rencontre-dédicace depuis le mois de mars. Une manière de montrer que la vie culturelle redémarre, même si le retour à la normale n'est pas prévu avant le mois de septembre.

La nouvelle librairie Bulle
La nouvelle librairie Bulle © Radio France

Un auteur de bande-dessiné abrité derrière un plexiglas, une file d'attente respectant la distanciation physique... C'est avec certaines petites contraintes liées à l'épidémie de coronavirus que la librairie Bulle, au Mans, a renoué samedi 13 juin avec les animations en organisant une rencontre-dédicace avec un auteur, Zanzim, dessinateur de la bande-dessinée Peau d'Homme, sortie chez Glénat.

Je crois que nous avons été les premiers en France à renouer avec cet exercice

Une première depuis le mois de mars. Et même une première en France selon Samuel Chauveau, le patron de la librairie : "Depuis la réouverture des librairies il y a cinq semaines, il n'y a eu presque aucune demande, ni des libraires, ni des éditeurs, et tout ça va se décanter plutôt en septembre. Mais nous avions envie de casser un peu ça et l'auteur a accepté. Donc je crois que nous avons été les premiers en France à renouer avec cet exercice."

Un plexiglas et un numéro de passage 

Organisée dans l'Espace bis de la libraire, un lieu dédié à ces animations quelques mètres plus loin (18 rue Saint-Martin), la rencontre a pu se tenir dans le respect des gestes barrières. Avec un auteur derrière une table à dédicace spécialement conçue, équipée d'un plexiglas, "un peu comme s'il était derrière un guichet", s'amuse Samuel Chauveau. Et un système permettant de ne pas avoir trop de monde en même temps dans ce grand local de 160 m2 : "On peut faire rentrer au moins dix personnes qui attendent leur tour de manière espacée. En plus, on donne un numéro de passage,  comme ça les gens peuvent aller faire un tour et revenir plus tard, ça évite d'avoir 30 ou 40 personnes qui attendent assises au même endroit."

Reprendre quelques animations

Si le programme des rencontres prévu initialement pour le printemps, avec plusieurs lancements nationaux et un grand événement au théâtre du Mans, a volé en éclat à cause de l'épidémie, Samuel Chauveau est satisfait de voir les animations redémarrer dans ce lieu ouvert depuis seulement le mois d'octobre et qui a représenté un investissement très important : "Ça nous a impacté financièrement, c'est sûr. Mais d'ici l'été, sans organiser de grande rencontre avec le public autour d'une table ronde ou d'une discussion, parce que ça semble encore un peu compliqué, l'idée c'est de refaire des choses simples qui nous relancent sur cet aspect événementiel." Avant de repartir sur un programme beaucoup plus ambitieux dès le mois de septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess