Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : les bibliothèques de Bordeaux remettent la machine en route

-
Par , France Bleu Gironde

Après les librairies, c’est au tour des bibliothèques de Bordeaux, fermées depuis la mi-mars, de redémarrer leur activité. Depuis ce lundi, il vous est de nouveau possible de rendre vos documents. Pour emprunter, il faudra patienter jusqu'à mi-juin.

Les livres, CD et DVD sont en quarantaine pendant dix jours (photo d'illustration).
Les livres, CD et DVD sont en quarantaine pendant dix jours (photo d'illustration). © Maxppp - Maxppp

Les retours sont possibles mais uniquement dans les boites prévues à cet effet, installées sur les façades extérieures. Les livres, magazines, CD et DVD sont ensuite placés en quarantaine pendant dix jours, durée maximale de survie du virus sur une surface plastifiée. 

Dans les dix bibliothèques de la ville, des espaces, lieux d’exposition, salons de lecture, salle vidéo, sont aménagés. Comme dans celle de Mériadeck où une zone de 300 mètres carrés a été banalisée. Une fois sans danger, les documents seront rapatriés par navette dans la bibliothèque où ils ont été empruntés. 

Sur les 450 000 à disposition, un tiers soit 150 000 sont actuellement dans la nature. Inutile pour autant de vous presser pour les rendre. Les abonnements et les prêts étant prolongés, vous ne risquez pas d’amende.

Drive ou réouverture partielle au public ?

Pour emprunter, il va encore falloir un peu de patience. La ville s’est donné la mi-juin comme objectif avec deux scénarios possibles. Soit un système de drive avec commande en ligne sur le catalogue et prise de rendez-vous pour venir chercher votre bande dessinée préférée. Un procédé qui nécessite d’adapter l’outil informatique, qui est sans doute le plus sûr, le plus rapide mais qui peut exclure ceux qui n’ont pas internet ou qui maîtrisent mal l’outil.

L’autre hypothèse, c’est de rouvrir partiellement au public. En gérant les flux, en installant des parcours de circulation, avec respect des gestes barrières, comme ça se fait dans les magasins. Pas forcément simple surtout dans les grandes structures, comme à Mériadeck, médiathèque de 8000 mètres carrés qui voyait passer avant l’épidémie 2000 visiteurs par jour. La ville se donne encore quelques jours pour décider de la solution qui sera retenue.

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Gironde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess