Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : les lecteurs au rendez-vous dans les librairies de la Vienne et des Deux-Sèvres

-
Par , France Bleu Poitou

Depuis près de trois semaines, l'activité des librairies reprend après deux mois de confinement. Si les lecteurs sont au rendez-vous durant ce mois de mai, la trésorerie reste tout de même une source d'inquiétude.

Illustration librairie.
Illustration librairie. © Maxppp - Bruno Levesque

Les lecteurs ont pu retrouver le chemin des librairies dès la fin du confinement. Selon une récente étude de l'institut GfK pour le magazine professionnel Livres Hebdo, les libraires ont assisté à une véritable ruée sur les livres. Les ventes ont été supérieures de 2,7% en valeur et de 6,8% en volumes durant la première semaine de déconfinement comparé à 2019.

Une analyse partagée par la librairie La Bruyère Vagabonde à Poitiers ainsi que la librairie des Halles de Niort. 

"Ça fait du bien, pourvu que ça dure" 

Dans le centre ville de Poitiers, Véronique Gauduchon, gérante de la librairie La Bruyère Vagabonde a vu ses clients revenir dès le premier jour de réouverture : "Les clients sont bien plus nombreux ce mois de mai que les mois de mai précédents, constate la libraire,  ça fait du bien de retrouver ces yeux qui pétillent derrière les masques, pourvu que ça dure".

La gérante a également proposé des bons d'achat durant le confinement, afin d'avoir une visibilité sur sa trésorerie. Ce très bon mois de mai lui permet de rattraper un peu de retard : "Je ne peux pas faire les salons prévus, c'est une très grosse part de mon chiffre d'affaires à cette période mais j'ai pu le rattraper." Mais elle rappelle que ces deux mois de confinement, eux, sont bien complètement perdus...

A Niort, la librairie des Halles a proposé un "drive" durant le confinement mais cela n'a pas suffit à combler le chiffre d'affaires : "Ce sont des mois perdus", affirme la directrice Florence de Mornac. En revanche, elle constate elle aussi une hausse de la fréquentation, "c'est comme lors des fêtes de Noël !"

"Il va falloir payer les factures"

Même si elle veut rester optimiste, Véronique Gauduchon n'en oublie pas moins la situation financière particulièrement compliquée pour les libraires, "la trésorerie, c'est le gros point noir". "Les fournisseurs ont été compatissants, ajoute la gérante de La Bruyère Vagabonde, ils ont reporté les échéances mais il va falloir payer les factures en juin et juillet". Seule en boutique, la libraire ne se paie plus depuis trois mois. 

De son côté, la Niortaise Florence de Mornac ne se dit pas inquiète mais plutôt "vigilante" :  "L'année sera forcément moins bonne, on croise les doigts pour qu'il y ait le moins de casse possible."

On compte sur nos lecteurs et nos futurs clients. - Florence de Mornac, libraire

Pour autant, les deux libraires n'imaginent pas baisser le rideau. "Les gens sont tellement heureux de revenir, c'est extrêmement réconfortant. On se dit qu'on ne peut pas les lâcher, il faut que ça tienne !", conclut Véronique Gauduchon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu