Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les salles d'escalade se fédèrent dans un réseau national

Chaque jour, France Bleu accompagne ceux qui font redémarrer l'activité économique. Le président de l'union nationale des salles d'escalade nous explique pourquoi ces acteurs d'un domaine de sport et loisir ont décider de se serrer les coudes.

Une salle d'escalade
Une salle d'escalade © Maxppp - Guillaume Bonnefont

C'était cette semaine à Lyon : les professionnels des salles d'escalade ont choisi de se réunir pour partager leurs problématiques et pour créer une structure nationale afin de parler d'une seule voix et de mieux surmonter la crise économique que traversent leurs structures. Moins de grimpeurs, des fréquentations qui peinent à reprendre : il est temps d'agir pour ne pas sombrer en septembre. Le strasbourgeois Steve Guillou s'explique sur la démarche.

La relance ECO avec les salles d'Escalade : Steve Guillou

Pourquoi vous regrouper ainsi dans un syndicat, dans une association, comment doit-on dire d'ailleurs ?

C'est l'Union des salles d'escalade. On s'est rassemblé après la crise, on s'est rendu compte qu'on avait vraiment des intérêts communs, on n'est pas que concurrents. Il y a des points à défendre, c'est venu assez naturellement.

Parler ensemble, mais à qui ? Qui sont vos interlocuteurs ?

Notre ministère de tutelle, c'est le ministère des sports, mais aussi celui des finances. La situation est difficile pour tout le monde, et on s'est rendu compte qu'on était très peu défendu. Donc on avait vraiment ce besoin d'avoir des porte-parole pour taper aux portes des ministères, officiellement

Toutes les salles d'escalade ne vous ont pas encore rejoint. Vous allez les convaincre ?

Effectivement. On a déjà rassemblés 2/3 des acteurs français, ce qui, sur un lancement, est déjà une performance, et on va continuer comme ça pour que tout le monde se retrouve sous cette enseigne de l'union des salles d'escalade.

L'été les grimpeurs sont sur les parois. C'est pour ça que vous avez moins de monde ?

Il y a deux aspects. C'est vrai, l'été, les grimpeurs ont très envie d'aller dehors, surtout quand on a été confinés plusieurs mois. Néanmoins, on constate tout de même des chiffres moins bons que les années précédentes. Les gens ont encore de l'appréhension d'aller faire du sport en milieu confiné. On retrouve nos fréquentations, mais c'est pas gagné. On attend les chiffres du mois de septembre pour savoir si on retrouve nos fréquentations d'avant la Covid-19.

_______________________________________
France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess