Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La Relance éco" : les tournages ont repris sur le Fort Boyard, la société de production respire

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Le premier tournage a eu lieu ce vendredi 12 juin sur le Fort Boyard. C'était très important pour Adventure Line Production, qui produit l'émission. Économiquement ça aurait été très compliqué pour la société si le confinement s'était prolongé. Les tournages vont durer jusqu'à la fin juin.

Passage par le Fort Boyard
Passage par le Fort Boyard © Radio France

Le Fort Boyard est de nouveau habité de fauves, de dresseurs et des comédiens du jeu éponyme. Le premier tournage a même eu lieu ce vendredi 12 juin. Ils doivent se poursuivre jusqu'à la fin du mois. La société de production, Adventure Line Producion (ALP) respire. Sans la reprise du jeu, les conséquences économiques auraient été très importantes pour l'entreprise. Si le confinement avait été levé quatre ou cinq jours plus tard, il n'y aurait pas eu de Fort Boyard cette année sur France 2.

On a pris les bonnes décisions, mais c'est vrai qu'on a eu un peu chaud aux fesses." - Alexia Laroche-Joubert, PDG d'Adventure Line Production.

Les équipes n'auraient pas eu le temps de produire le programme. Alexia Laroche-Joubert, la présidente directrice générale d'Adventure Line Production l'avoue facilement : son entreprise a eu quelques sueurs froides. "On a eu des doutes sur notre capacité à sortir les émissions dans des délais possibles en sachant que ça demande énormément de travail, la production de Fort Boyard. Je pense qu'on a pris la bonne décision, on a pris les bonnes décisions, mais c'est vrai qu'on a eu un peu chaud aux fesses, pour reprendre une expression un peu triviale", raconte Alexia Laroche-Joubert. 

Un traitement équitable avec le cinéma et la fiction

Alexia Laroche-Joubert a demandé au gouvernement un fonds de garantie en cas d'accident lié au Covid-19 sur le tournage, parce que les assurances ne le couvrent pas. _"_J'ai demandé à ce qu'on soit traité de manière égalitaire avec le cinéma et la fiction qui ont obtenu un fonds de garantie qui leur permet, en cas d'accident, d'être couverts alors que les assurances ont refusé de couvrir les tournages. Moi, ce que je dis, c'est qu'il n'y a pas de raison qu'on ne soit pas traité de la même manière alors qu'on remplit notre mission. D'autant plus pour le Fort Boyard, qui est un monument de la culture populaire française. On ne peut pas accepter de nous mettre en risque alors on a apporté un soutien très important au milieu du cinéma et de la fiction", explique la présidente directrice générale.

Le protocole sanitaire sur le fort

Pour l'instant, ce fonds de garantie est encore en discussion avec le gouvernement. Pour reprendre le tournage, la production a mis en place un protocole sanitaire drastique. Quelques épreuves ont été annulées, d'autres ont été réécrites pour qu'elles soient individuelles et non à deux. "On a changé un petit peu la circulation dans le fort. On a mis en place un petit plateau qui permet d'avoir les réactions des candidats sur un de leurs coéquipiers qui fait une cellule", décrit Alexia Laroche-Joubert. On ne verra les candidats avec un masque qu'à leur arrivée et au moment de récupérer le trésor. 

Ce qui est rassurant, c'est que les célébrités seront bien au rendez-vous, cette année. Elles ont toutes accepté de décaler leurs dates de présence sur le fort. Par contre, impossible de savoir qui va se confronter au Père Fouras.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess