Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : une année sans artifice pour l'artificier

-
Par , France Bleu La Rochelle

La plupart des traditionnels feux d'artifice du 14 juillet ont été annulés en raison de la situation sanitaire et de la réglementation qui interdit les rassemblements. C'est un coup dur pour les artisans artificiers, qui n'ont pas pu travailler depuis le mois de mars. Et il faudra encore attendre.

Un feu d'artifice
Un feu d'artifice © Maxppp - Rémy PERRIN / Le Progrès

Alain AUGIER est artisan artificier depuis 25 ans.  C'est lui qui a tiré, lundi soir, à Gensac-la-Pallue près de Jarnac, le seul feu d'artifice du 13 juillet en Charente. Aujourd'hui, il travaille avec sa femme et sa fille, et il s'est installé à Port d'En-Vaux en Charente Maritime. Mais pendant 15 ans, il a présidé aux destinées de la Fête de la Croix-Montamette à Cognac, qui d'ailleurs aura lieu cette année, mais sans feu d'artifice. Hier soir, c'était son premier spectacle à Gensac la Pallue. Tous les autres événements ont été annulés depuis le mois de mars. 

Alain Augier, artisan artificier
Alain Augier, artisan artificier © Radio France - Pierre Marsat

Au fond du terrain de boules derrière le parking de la salle polyvalente de Gensac-la-Pallus, Alain Augier déballe le matériel pyrotechnique. Mais le moral n'y est pas vraiment. Heureusement, dans sa toute petite entreprise, il n'emploie pas de salariés et il n'a aucune emprunt en cours qui pourrait mettre en difficulté sa trésorerie. Malgré tout, c'est déjà vers l'année prochaine qu'il se tourne pour espérer de nouveaux contrats.  

Reportage à Gensac-la-Pallue

Choix de la station

À venir dansDanssecondess