Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Rochelle : L'Angoumois enfin de retour au Musée maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Après sept semaines de carénage à La Pallice, l'Angoumois est à nouveau visitable au Musée maritime de La Rochelle. Ce bateau de pêche mythique avait été ravagé par un incendie en 2012. Plusieurs années de travaux ont été nécessaires afin de le remettre en état.

L'Angoumois de retour dans le bassin des chalutiers
L'Angoumois de retour dans le bassin des chalutiers © Radio France - Hortense Chauvin

La Rochelle, France

La cale à poisson est encore calcinée, les moteurs inutilisables, mais l'Angoumois est sauvé. Après plusieurs années de travaux et sept semaines de carénage (une opération de révision de la coque) à La Pallice, l'Angoumois a enfin pu rejoindre la flotte historique du Musée maritime de La Rochelle. Ce bateau de pêche datant des années 1970, emblématique de la grande pêche rochelaise, avait été ravagé par un incendie en 2012. L'intérieur du bateau avait été entièrement détruit, emportant avec lui l'ensemble des équipements d'époque. 

L'Angoumois avant son départ de La Pallice - Radio France
L'Angoumois avant son départ de La Pallice © Radio France - Hortense Chauvin

"Les travaux ne se voient pas sur le plan esthétique," explique Nathalie Fiquet, la directrice du Musée maritime. "L'Angoumois reste dans un état brut et brûlé, mais au moins maintenant nous savons qu'il est en sécurité et qu'il va pouvoir continuer à flotter encore longtemps", se réjouit-elle.  

Reportage sur le retour de l'Angoumois au Musée maritime de La Rochelle

L'arrivée de l'Angoumois au bassin des chalutiers - Radio France
L'arrivée de l'Angoumois au bassin des chalutiers © Radio France - Hortense Chauvin

Lors du passage du navire à La Pallice, ses peintures ont été refaites et sa coque nettoyée. Certaines parties abîmées ont également été remplacées. Un gros lifting, donc, mais pas le plus important. La majeure partie des travaux de restauration de l'Angoumois a été faite entre 2015 et 2018 par d'anciens marins pêcheurs bénévoles, âgés de 66 à 85 ans. "Il faut vraiment leur rendre hommage car ils ont fait un travail considérable" insiste Alain Petit, le responsable technique du Musée. 

Une partie de l'équipe de bénévoles ayant participé à la restauration de l'Angoumois - Maxppp
Une partie de l'équipe de bénévoles ayant participé à la restauration de l'Angoumois © Maxppp - Hortense Chauvin

Un témoin des grandes heures de la pêche rochelaise

"Il y avait de l'amiante, de la fumée quand on nettoyait l'intérieur... On en a bavé !", confie Paul, l'un des bénévoles. Daniel, comme lui, voulait "sauver le bateau". Il était matelot sur l'Angoumois lorsqu'il avait dix-huit ans. Il se souvient encore des journées passées dans la cale à décharger le poisson avant de partir faire la fête en espérant ne pas être de quart le lendemain... Impossible pour lui, donc, de voir le chalutier tomber en ruine. Pendant trois ans, il a nettoyé, rénové et vidé le bateau de tous les résidus de l'incendie sous une chaleur étouffante. "On a rempli huit bennes de 12 mètres cubes quand même !"

L'Angoumois a rejoint la flotte historique du Musée maritime.  - Radio France
L'Angoumois a rejoint la flotte historique du Musée maritime. © Radio France - Hortense Chauvin

Si ces bénévoles ont mis tant d'énergie dans ces travaux, c'est avant tout pour la valeur patrimoniale de l'Angoumois. "Le patrimoine n'est pas qu'à terre !", s'exclame Daniel. "L'Angoumois est le dernier pêche arrière de La Rochelle. Il est le témoin de l'époque où la ville était le premier port de pêche pour les poissons nobles", confirme Nathalie Fiquet. De nombreux travaux doivent encore être faits afin qu'il retrouve son luxe d'antan. D'ici à ce que le musée obtienne les fonds nécessaires à sa restauration, il restera en sécurité au bassin des chalutiers. Le prochain carénage ne devrait avoir lieu que dans dix ans. 

Les explications de Nathalie Fiquet sur le caractère historique de l'Angoumois

Choix de la station

France Bleu