Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Rodia, la salle de musiques actuelle de Besançon, va s'agrandir

jeudi 26 octobre 2017 à 11:16 Par Marion Streicher, France Bleu Besançon

La Rodia, la salle de musiques actuelles de Besançon, est devenue trop petite. Des travaux d'agrandissement sont prévus en 2018. La grande salle passera de 850 places à 1100 places. L'esprit et la proximité public/artiste de la salle seront maintenus assure le directeur.

La Rodia victime de son succès va passer sa capacité de 850 à 1100 places.
La Rodia victime de son succès va passer sa capacité de 850 à 1100 places.

Besançon, France

La salle de musiques actuelles de Besançon la Rodia va s'agrandir. Depuis l'ouverture de la Rodia il y a six ans, la salle joue très souvent à guichets fermés. Le projet était prévu pour 850 personnes dans la grande salle, plus 300 dans une plus petite salle, mais les attentes des amateurs de pop, rock ou hip hop sont très importantes dans la région. La grande salle va donc passer à 1.100 places. Le bâtiment ne va pas bouger. Un balcon sera construit à l'intérieur de la salle, "un peu style théâtre à l'italienne", explique Manou Combi, le directeur de la Rodia. La proximité avec la scène sera maintenue.

Le spectateur le plus éloigné sera toujours à 15 mètres maximum de la scène"

Cet agrandissement permettra aux associations qui occupent et remplissent très souvent la salle d'augmenter leurs bénéfices. La Rodia travaille avec 18 associations en permanence pour programmer des concerts. Manou Combi se réjouit d'avance également d'attirer de nouveaux artistes. Il est question par exemple de Benjamin Biolay qui, avec la jauge actuelle, ne viendrait pas.

Cet agrandissement, malgré tout, peut laisser les puristes dubitatifs, car ce qui fait le succès de la Rodia, c'est la proximité du public avec les artistes. A ce sujet Manou Combi est catégorique : "Qu'on se rassure, le volume de la salle ne sera pas touché, le spectateur le plus loin sera toujours à 15 mètres maximum, la proximité avec les artistes sera maintenue. Il n'y aura pas besoin d'écran géant. Ce n'est pas l'esprit de la Rodia."

L'intégralité de l'interview de Manou Combi, le directeur de la Rodia :

Manou Combi : "on ne touche pas au volume de la salle, la proximité avec les artistes sera maintenue"

Les travaux devraient débuter fin 2018. Ils pourraient durer trois mois durant lesquels la salle sera fermée. Le coût pris en charge essentiellement par la ville de Besançon est estimé à 900 000 euros.