Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La saison de Water Polo reprend

mardi 21 novembre 2017 à 5:09 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou

Poitiers s'est imposé face à Melle (19-10) pour la reprise du championnat de Water Polo. 5 clubs évoluent en Nationale 3 pour la Région Nouvelle-Aquitaine.

Pour pouvoir jouer, il faut être bon nageur.
Pour pouvoir jouer, il faut être bon nageur. © Radio France - Stade Poitevin Natation

Poitiers, France

C'est une première mise en confiance pour cet effectif qui n'est pas encore rôdé. Une première victoire importante pour le Stade Poitevin Natation (SPN) car elle permet d'affirmer la place de l'équipe. Poitiers a une réputation à tenir, depuis 5 ans, les joueurs font partie des trois meilleures équipes de Nationale 3. Cette année encore l'objectif c'est de "finir sur le podium" selon l'entraîneur Nathan Paillat.

Le water polo, un sport qui n'est ni plus ni moins que "du hand dans l'eau" selon l’entraîneur. Il y a six joueurs et un gardien. Le placement se fait en arc de cercle avec une pointe, l'équivalent du pivot au handball. Mais le water polo est un sport de contact : "on se tient, on se tire, on peut se couler".

Dans l'équipe, il y a des habitués, sorte de noyau dur , mais aussi des petits nouveaux majoritairement des étudiants. Et pour pouvoir faire partie de l'équipe, il faut être bon nageur selon l'entraîneur: "On est tout le temps en mouvement, on n'a pas le droit de mettre les pieds au sol. Si déjà on lutte avec l'eau parce qu'on a du mal à nager, ça complique les choses."

La Rochelle, équipe à battre

Cette année, la poule Nouvelle-Aquitaine ne compte que cinq équipes contre sept l'année dernière. Et les Rochelais affichent clairement leur volonté de monter en Nationale 2, une division qu'ils connaissent bien pour y avoir joué plusieurs années. Une équipe difficile à battre pour les Poitevins, car le niveau est bien au-dessus selon Nathan Paillat : "Ils s’entraînent beaucoup plus souvent. Leurs jeunes ont une section water polo c'est un peu comme une section sport/étude. Nous, on a trois heures d'entrainement par semaine, dans certains clubs c'est ce qu'ils font en une journée."

La Rochelle, prochain match à domicile pour le SPN le 9 décembre. En attendant, les Poitevins se déplacent à Limoges le weekend prochain.