Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La saison touristique reprend, avec un peu de retard, à bord du petit train d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Le petit train touristique d'Orléans reprend du service, avec un peu de retard cette année. Et en ce premier week-end, les visiteurs sont venus nombreux pour profiter du soleil et du déconfinement.

Le petit train d'Orléans débute désormais son parcours place du Martroi
Le petit train d'Orléans débute désormais son parcours place du Martroi © Radio France - Cécile Da Costa

Le petit train d'Orléans reprend ses rondes, avec un peu de retard. Habituellement, la saison commence au mois d'avril pour Greg Dupouy, conducteur du petit train depuis quatre ans. "Forcément c'est un peu difficile", explique-t-il. "On perd les groupes puisque c'est les mois d'avril et mai où on en a le plus."

Ce week-end, la saison commence plutôt bien : les trois wagons du train sont souvent pleins, en particulier l'après-midi. "On sent vraiment un engouement de la part de tout le monde", poursuit Greg Dupouy. "J'ai beaucoup d'Orléanais qui sont venus et qui m'ont félicité pour la reprise d'activité, tout simplement. Ça m'a touché." Pour cette saison, le conducteur du petit train a "bon espoir".

Greg Dupouy conduit le petit train d'Orléans depuis quatre ans
Greg Dupouy conduit le petit train d'Orléans depuis quatre ans © Radio France - Cécile Da Costa

Un engouement particulier cette année

L'an dernier, le train touristique avait connu une saison relativement bonne, malgré l'absence des touristes étrangers. "On s'attend plus ou moins à la même chose, avec peut-être un engouement plus particulier cette année." Malgré la pandémie, le petit train d'Orléans se porte plutôt bien. D'ailleurs, il compte embaucher un second conducteur pour la première fois en cinq ans.

Crise sanitaire oblige, Greg Dupouy veille à faire respecter une jauge sur les banquettes du train. "On supprime les banquettes en sens inverse, sauf pour ceux qui viennent en famille ou entre amis", précise-t-il. 

A bord du petit train, une jauge de 50% est mise en place et du gel hydroalcoolique est à disposition
A bord du petit train, une jauge de 50% est mise en place et du gel hydroalcoolique est à disposition © Radio France - Cécile Da Costa

Changement de point de départ

Parmi les visiteurs, beaucoup de franciliens et habitants de la région Centre, mais aussi quelques touristes venus de plus loin. Les habitants de l'orléanais eux, profitent du retour du soleil et du déconfinement pour admirer leur ville sous un nouvel angle pendant un circuit de 40 minutes. C'est le cas de Jean-Christophe, orléanais depuis trois ans. "Ça permet de voir autre chose, autrement qu'en se promenant avec ses petits pieds ou avec son vélo", s'enthousiasme-t-il. 

Assis à côté de lui, Betty, Alan et leurs enfants, sont venus de Saint-Jean-le-Blanc. "On est arrivé ici y a un an, c'est la première fois qu'on fait le petit train", raconte Betty. "Ce qui est intéressant c'est qu'on habite ici, mais on est encore en mode touristes : hier on a fait la calèche, avant-hier c'était le bateau et aujourd'hui c'est le train", ajoute son mari, Alan. 

A partir du premier juin, le petit train d'Orléans circule tous les jours. Attention, le point de départ a changé par rapport à l'an dernier : il se situe désormais place du Martroi, face à l'office de tourisme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess