Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Savoyarde Marie Bochet, skieuse, et mannequin pour L'Oréal : "Mon handicap m'a ouvert des portes"

dimanche 30 septembre 2018 à 19:25 Par Christophe Van Veen, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

INTERVIEW - Parce qu'elle le vaut bien ! A 24 ans, Marie Bochet, la championne de Savoie, a défilé à la Fashion Week, ce dimanche après-midi, à Paris pour L'Oréal. "Complètement fou !"

Marie Bochet, à la Semaine de la mode à Paris
Marie Bochet, à la Semaine de la mode à Paris © AFP - Alain JOCARD

Arêches, Beaufort, France

Marie, vous n'êtes que la deuxième athlète handisport à devenir ambassadrice du géant mondial de la cosmétique. Comment débarque-t'on des montagnes du Beaufortain sur les podiums des bords de Seine ?

Ça a commencé sur un plateau télé à mon retour des Jeux Olympiques de Pyeongchang -où Marie a glané quatre nouvelles médailles- chez " C à Vous". Le PDG de L'Oréal était invité. La journaliste lui a demandé : "Pourquoi pas Marie Bochet ambassadrice ?" Et il a répondu : "Mais oui, bien sûr !" Je pensais que c'était des paroles en l'air, juste pour les caméras, mais on a échangé nos cartes et on a fini par signer ce partenariat.

Défiler pour L'Oréal, c'était un rêve de petite fille ?

(Elle éclate de rire !) Pas vraiment non ! Je n'ai pas rêvé de faire carrière dans le mannequinat. Je viens de la montagne, j'ai toujours pensé que ce n'était pas pour moi. Finalement, apparemment, ça peut arriver. C'est une histoire de contexte, de rencontres. 

Le plaisir de défiler au milieu de mannequins professionnelles ?

C'est le plaisir de rester ce que je suis. Je ne me considère absolument pas comme une femme parfaite (rires). Du coup, je trouve ça assez fou de me retrouver là. Je suis un peu anxieuse de défiler dans Paris, ce n'est pas anodin. Je me sens comme un petit bébé avec les yeux écarquillés. Après, ils recherchent de la spontanéité. Je serai spontanée. 

Quelle est la réaction dans vos montagnes ?

Mes proches sont assez heureux et aussi étonnés que moi. C'est une fierté pour moi. C'est différent d'une médaille. On a plus de mal à le partager, mais c'est chouette quand même que le Beaufortain soit pris en considération à Paris

"Ce n'est pas une imperfection. C'est juste une différence." - Marie Bochet

Dans votre parcours, c'est la suite de ce que vous avez accompli dans le ski avec votre handicap* ? 

Oui, je suis surprise de ce que m'a apporté ce handicap, de toutes les expériences qu'il me permet de vivre. Si je n'avais pas ce petit bras, je pense que je n'aurai jamais été contactée par L'Oréal. Je suis impressionnée de toutes les portes qui peuvent s'ouvrir avec un handicap.

Vous ne le portez pas comme un étendard ? Vous vous considérez comme une porte-parole ?

Si, si ! C'est justement l'image que l'on va montrer avec L'Oréal. On va montrer aux personnes en situation de handicap qu'elles peuvent être considérées comme des jolies femmes, avec cette différence. C'est pas une imperfection, c'est juste une différence qui peut être pleine de richesses. 

_________________________________________

*Marie est née avec une malformation d'un bras.