Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le nez dans les étoiles, avec la Société Astronomique de Bourgogne

samedi 4 août 2018 à 2:31 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Ce week-end partout en France, les passionnés d'astronomie vous proposent de partager leur passion le temps des Nuits des Étoiles. La Société Astronomique de Bourgogne organisait vendredi soir à l'Observatoire des Hautes-Plates une première séance d'observation. Une autre suivra ce 4 août.

Un matériel de plus en plus perfectionné pour les astronomes amateurs
Un matériel de plus en plus perfectionné pour les astronomes amateurs © Radio France - Jacky Page

Corcelles-les-Monts, France

Si les mystères de l'Univers vous passionnent, n'oubliez pas d'aller faire un tour à l'observatoire des Hautes-Plates, à Corcelles-les-Monts. La SAB, la Société Astronomique de Bourgogne y organise ses 28e Nuits des Étoiles. Un premier rendez-vous était organisé ce vendredi 3 août, avec des animations, des conférences, et bien sûr les télescopes mis à la disposition du public pour observer divers objets célestes. 

Mars en vedette

« On est dans la grande année des planètes cet été, parce qu’on peut observer au moins quatre planètes, Vénus, Jupiter, Saturne, et Mars qu’on n’a pas vue aussi bien depuis 15 ans », commente Éric Chariot, le président de la SAB. Alors que la nuit noire s’est installée sur le plateau, des petits groupes se forment derrière les nombreux télescopes réglés par les membres de la Société Astronomique de Bourgogne. Daniel Merget a choisi de braquer le sien en direction de Jupiter. Dans l’oculaire apparaît la planète accompagnée de quatre de ses satellites.  L’appareil est doté des derniers perfectionnements : « c’est un système GPS, on peut mémoriser au moins 30.000 objets. On le programme sur Saturne, Jupiter, ou une nébuleuse, une galaxie, et automatiquement, il va se positionner et il va suivre ».

Un autre astronome amateur a quant à lui dirigé son télescope vers Mars, la vedette de la soirée puisque cette année elle apparaît très nettement. « C’est mieux que tout à l’heure. On voit une belle boule rouge. Là on perçoit quelques vallons, quelques taches ». Un coup de chance, car en ce moment la planète rouge est agitée par de violentes tempêtes de sable. Mais la plus spectaculaire pour bon nombre de curieux, c’est Saturne et ses célèbres anneaux caractéristiques.

Un passage remarqué de l'ISS

Autre moment fort de la soirée, le passage d’un objet très lumineux qui a traversé le ciel. C’était l'ISS, la station spatiale internationale, qui tourne autour de la Terre. Pourquoi est-elle aussi lumineuse ? « Parce qu’elle a des panneaux solaires immenses et que du coup ça reflète énormément le soleil », explique l’un des participants.

La Société Astronomique de Bourgogne mobilise ses membres et leur matériel aujourd'hui encore, autour de l'Observatoire des Hautes-Plates. Avec des stands et des animations de 16 heures à 18 heures, puis une nouvelle nuit d'observation des planètes et étoiles de 21 heures à 2 heures.