Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Savoie : la "Vierge à l'Enfant", statue volée il y a 39 ans, rendue aux Chambériens

mardi 24 juillet 2018 à 17:41 Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie

C’est un petit événement dans le monde culturel de Chambéry. Ce mardi matin, la Vierge à l'Enfant, dérobée il y a 39 ans près de la maison Jean-Jacques Rousseau, aux Charmettes a pris place dans le Musée des Beaux-Arts.

La "Vierge à l'enfant", provenant des Hospices civils, classée au titre des monuments historiques, dérobée en 1979 et retrouvée en 2016 en Italie, retrouve un écrin au musée des Beaux-Arts
La "Vierge à l'enfant", provenant des Hospices civils, classée au titre des monuments historiques, dérobée en 1979 et retrouvée en 2016 en Italie, retrouve un écrin au musée des Beaux-Arts © Radio France - Anabelle Gallotti

Chambéry, France

C’est une histoire que nous vous avions racontée en juin dernier, quand les "Carabinieri", les gendarmes italiens, avaient officiellement remis la statue, une Vierge à l'Enfant, datant du 18e siècle aux autorités françaises, à l’ambassade, à Rome.  On ne sait rien de son parcours, depuis le vol en 1979 et jusqu’au magasin antiquités où elle a été retrouvée à Udine, en 2016, à une centaine de kilomètres de Venise. 

Retrouvée chez un antiquaire

C’est un jeune gendarme, le maréchal Luigi Portacci, qui a vu cette statue chez un antiquaire. Ce marchant avait acquis l'oeuvre légalement pour quelques 20.000 euros. Il a eu du flair et une intuition de connaisseur

Sans identifier formellement cette sculpture, il a compris que sa taille, sa finesse, sa beauté étaient exceptionnelles. Il en a fait des photos et à partir de là, l’immense fichier international des œuvres d’art volées a permis d’établir la correspondance avec la sculpture dérobée à Chambéry. 

Le maréchal Luigi Portacci (à gauche) et le capitaine Lorenzo Pella (à droite)  - Radio France
Le maréchal Luigi Portacci (à gauche) et le capitaine Lorenzo Pella (à droite) © Radio France - Anabelle Gallotti

La Vierge à l'Enfant a été retrouvée par un gendarme italien de l'unité de défense du patrimoine culturel chez un antiquaire à Udine. Le récit du capitaine Lorenzo Pella, responsable de cette unité.

Une cérémonie officielle pour le retour de la Vierge à l’Enfant dans la cité des Ducs

Ce mardi matin, une cérémonie très formelle était organisée au Musée des Beaux-Arts de la Cité des Ducs. Le protocole a été respecté à la lettre : statue drapée à l'abris des regards puis dévoilée, carabinieri en uniforme pour le discours, l'émerveillement des Chambériens, connaisseurs, amateurs d'art.

"La taille de cette statue est surprenante. Et le travail qui a été fait sur le bois est de toute qualité, très rare. Je connaissais les photos, mais voir cette œuvre en vrai est un moment d’émotion. Je la trouve superbe, le mouvement gracieux, serein. C’est une très très belle pièce."

Tous les Chambériens sont aujourd'hui invités à découvrir ou redécouvrir cette œuvre, installée au deuxième étage du Musée. La statue sera exposée jusqu'à la fin de l'année, avant d'être restaurée pendant quelques mois.

Une belle cérémonie pour une sculpture magnifique