Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

EN IMAGES - La taille des arbustes, tout un art dans ce manoir sarthois

-
Par , France Bleu Maine

Parmi les beaux jardins sarthois exceptionnellement ouverts au public ce week-end, celui du manoir de Nuyet à Savigné-L'Evêque se distingue par ses végétaux taillés de façon différente, avec des inspirations asiatiques.

Gérard Hutin a "étayé" cet if taillé en plateaux.
Gérard Hutin a "étayé" cet if taillé en plateaux. © Radio France - Alexandre Chassignon

Sarthe, France

De nombreux beaux jardins sarthois sont exceptionnellement ouverts au public ce week-end pour l'opération Rendez-vous aux jardins. Au manoir de Nuyet à Savigné-l'Evêque, chaque tilleul qui borde la grande allée d'entrée est taillé de façon différente.

Cela surprend les visiteurs, s'amuse le propriétaire des lieux, Bernard Artru. "Cela oblige à regarder autrement : avec la taille classique c'est l'effet d'ensemble qui compte, là il faut considérer chaque arbre séparément".

L'allée d'entrée du manoir de Nuyet. - Radio France
L'allée d'entrée du manoir de Nuyet. © Radio France - Alexandre Chassignon

Il y a aussi des haies crénelées ou en vagues, des buis en boules superposées et un figuier en plateau. "Il donne toujours des figues, c'est qu'il ne m'en veut pas trop", sourit Gérard Hutin, spécialiste de la taille et artiste topiaire. "Quand on déstructure un arbre, au début ça fait peur à tout le monde. Il faut souvent deux-trois ans pour qu'il prenne la forme imaginée."

Gérard Hutin et un figuier pas ordinaire. - Radio France
Gérard Hutin et un figuier pas ordinaire. © Radio France - Alexandre Chassignon