Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La ViaRhôna est-elle en train de monter en puissance ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La véloroute qui va du Lac Léman à la Méditerrannée en traversant la Vallée du Rhône semble conquérir de plus en plus de touristes. Les chiffres de fréquentation de cet été ne sont pas encore disponibles. Mais on voit de plus en plus de vélos, et des professionnels sentent aussi cette progression.

Une famille qui voyage sur la ViaRhôna pique-nique sur les boulevards à Valence (Drôme)
Une famille qui voyage sur la ViaRhôna pique-nique sur les boulevards à Valence (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Drôme, France

La ViaRhôna est de plus en plus connue. Les professionnels du tourisme qui en font la promotion sur les salons grand public constatent que le nom parle de plus en plus. Un guide du Routard spécifique est sorti au printemps. 

Et les cyclistes se lancent effectivement sur l'itinéraire, comme René et sa femme, des touristes parisiens : "je fais beaucoup de vélo. On a déjà fait la Loire, le Canal du Midi, on a déjà fait un itinéraire vers Biarritz aussi, et là on s'est dit qu'on faisait la ViaRhôna. Il manque un peu des coins pour se reposer, des tables, mais autrement, elle est bien faite : l'asphalte est bonne et les indications aussi."

On croise de plus en plus de vélos bien chargés, avec remorque, à Valence par exemple, une étape de la ViaRhôna. Bruno voyage en famille et voit pas mal d'autres touristes à vélo : "c'est marrant parce qu'il y a des périodes où on en croise beaucoup. Après, plus personne. C'est aléatoire, mais il y a un peu de monde je pense."

Des retombées économiques

Les dernières données chiffrées sur la ViaRhôna datent de 2017 : plus d'1 million de cyclistes, dont 18% de touristes.

François-Xavier Dauphin, le gérant de la boutique de vélo Carbone Zéro à Valence, voit la fréquentation augmenter : "on fait beaucoup plus de locations de vélos année après année. Et puis on voit les touristes dans notre atelier de temps à temps quand il y a besoin de quelque chose. Le tourisme à vélo est en plein essor. C'est un tourisme de qualité, en profondeur dans les territoires. Et du coup, ça retombe vraiment sur plein de petits commerces. C'est vraiment super."

Ces touristes créent des retombées économiques : 11 millions d'euros en 2017. Trois fois plus sont espérées quand la ViaRhôna sera complètement aménagée, à horizon 2022.